Musée Ernest-Cognacq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Ernest-Cognacq
L'ancien hôtel de Clerjotte abrite le musée Ernest-Cognacq à Saint-Martin-de-Ré
L'ancien hôtel de Clerjotte abrite le musée Ernest-Cognacq à Saint-Martin-de-Ré
Informations géographiques
Pays France
Ville Saint-Martin-de-Ré
Adresse 13 avenue Victor Bouthillier
17410 Saint-Martin-de-Ré
Coordonnées 46° 12′ 11″ N 1° 22′ 02″ O / 46.2031, -1.3672 ()46° 12′ 11″ Nord 1° 22′ 02″ Ouest / 46.2031, -1.3672 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1907
Collections Histoire locale de l'île de Ré
Nombre d’œuvres Porcelaines de Chine, faïences de Delft
Superficie 600 m²
Protection Logo monument historique Classé MH (1929)
Informations visiteurs
Site web Le musée de l'Île de Ré - Le musée Ernest Cognacq de Saint-Martin-de-Ré

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée Ernest-Cognacq

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Musée Ernest-Cognacq

Le musée Ernest-Cognacq est un musée municipal situé au cœur de la petite ville de Saint-Martin-de-Ré, grand centre touristique de l'île de Ré en Charente-Maritime[1]. Il est situé dans l'ancienne abbaye, devenue ensuite hôtel de Clerjotte, un bâtiment classé monument historique par arrêté du 9 avril 1929[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce musée insulaire, qui a été labellisé musée de France, est considéré à juste titre comme le nouveau pôle culturel de l'île de Ré depuis sa profonde restauration. Il figure aujourd'hui parmi les grands musées de la région Poitou-Charentes[3].

La labellisation du musée a fortement contribué à accroître sa notoriété régionale étant d'ailleurs placé en réseau avec d'autres grands musées de la région Poitou-Charentes[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée, qui appartient aujourd'hui à la municipalité de Saint-Martin-de-Ré mais dont les collections sont gérées par l'Association des amis du musée depuis 1907, est situé dans un ancien édifice civil classé Monument historique en 1929. Il est en effet établi dans un ancien logis construit à la fin du XVe siècle, au début de la Renaissance, et qui a connu de nombreux remaniements au XVIe siècle, puis au début du XVIIe pour servir de lieu de résidence des gouverneurs de l'île de Ré.

En 1906, Ernest Cognacq, le fondateur du grand magasin parisien de La Samaritaine, racheta les collections d'un érudit local du nom de Théodore Phelippot pour les offrir à sa commune natale de Saint-Martin-de-Ré. Elles formèrent alors le fonds du musée municipal Ernest-Cognacq créé en 1907.

Exposées à l'époque dans l'hôtel des Cadets-Gentilshommes qui correspond au bâtiment qui renferme aujourd'hui les services de la mairie et de La Poste, les collections furent transférées dans l'hôtel de Clerjotte après sa restauration en 1954.

L’Association des amis du musée regroupe aujourd’hui près de 400 membres, ce qui en fait la deuxième association de l’île de Ré. Fondée en 1907, après plusieurs éclipses, elle a repris l’ensemble de ses activités en 1993.

L'adjonction d'une nouvelle aile d'architecture moderne conçue et réalisée par l'architecte Christian Menu, inaugurée le 23 septembre 2006, lui permet de présenter des expositions temporaires.

Le musée, qui a fêté le centenaire de sa création en 2007, est partiellement inaccessible aux visiteurs. En effet, l'ensemble des collections du musée dans la partie historique de l'hôtel de Clerjotte est en cours de réaménagement, le bâtiment sera réhabilité et ne sera pas ouvert au public pas avant 2013.

Les collections[modifier | modifier le code]

Le musée Ernest-Cognacq est actuellement en restructuration par des phases progressives. Seule la nouvelle aile contemporaine, récemment inaugurée, est ouverte au public qui peut y découvrir chaque année des expositions temporaires en lien avec les collections Ernest Cognacq qui présentent l'histoire de l'île de Ré (bagne, fortifications Vauban...).

Les collections historiques d'une grande préciosité et richesse en font à la fois un musée d'art et d'histoire et d'ethnologie.

Des collections d'objets d'art y sont exposées dans de grandes vitrines renfermant entre autres des porcelaines de Chine et des faïences de Delft.

La partie historique du musée est illustrée par de superbes maquettes de navires qui retracent cinq siècles de la marine à voile et par des documents historiques représentés par un fond de cartes et de plans anciens ainsi que par de nombreux dessins, gravures et tableaux. Des objets de la marine rappellent le souvenir de la citadelle à son ancien et fastueux passé maritime lorsque Saint-Martin était un grand port commerçant de l'Atlantique.

Les collections de costumes et de coiffes dont les fameuses quichenottes constituent la partie ethnologique du musée.

Un musée en restructuration[modifier | modifier le code]

Actuellement, le musée propose un nouveau parcours muséographique "Ré, les facettes d'une île", un survol de l'île de Ré du néolithique au XXe siècle.

En cours d'aménagement, il sera doté de nouvelles salles d'expositions et de conférences, d'un centre de documentation, d'un service pédagogique et d'une librairie tandis qu'un centre de recherche et de ressources Internet réunira des chercheurs du monde entier. Tous ces espaces seront bientôt accessibles au public.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]