Mont Asama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mont Asama
Vue du mont Asama.
Vue du mont Asama.
Géographie
Altitude 2 568 m
Massif Honshū
Coordonnées 36° 24′ 11″ N 138° 31′ 34″ E / 36.403, 138.526 ()36° 24′ 11″ Nord 138° 31′ 34″ Est / 36.403, 138.526 ()  
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūbu
Préfecture Nagano
Géologie
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption 21 janvier - 2 mai 2009
Code 0803-11=
Observatoire Asama Volcano Observatory

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Mont Asama

Le mont Asama (浅間山, Asama-yama?) est un stratovolcan du Japon se trouvant au centre de l’île de Honshu, à environ 140 km de Tokyo. C’est l’un des volcans les plus actifs du Japon. Ses plus violentes éruptions, aux temps historiques, datent de 1108 et 1783. Sa dernière éruption remonte à 2009.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le mont Asama est situé sur l'île de Honshu, au Japon. Il est plus précisément localisé dans la préfecture de Nagano, non loin de la ville de Karuizawa, à environ 140 km au nord-ouest de Tokyo. Il domine de 1 300 m les plaines environnantes. Il se situe dans une zone où deux arcs insulaires volcaniques se rencontrent : l'arc de l'archipel d'Izu (qui prolonge l'arc des îles Mariannes), et l'arc formé par les îles du Japon[1].

Ce volcan lié à une subduction est en fait un complexe volcanique présentant plusieurs cratères. Le cratère ouest, dénommé Kurofu-Yama se trouve à 2 405 m d'altitude ; il s'agit des restes d'un ancien volcan andésitique, éventré il y a sans doute 20 000 ans[2]. L'autre cratère, au centre du mont Asama, est le plus récent et le plus actif. Il s'agit en fait de deux dômes superposés ; le plus ancien est dénommé Maekake-Yama et s'est édifié au cours du quatrième et dernier stade d'évolution du massif. Il s'agit d'un dôme de dacite et de projections volcaniques (entre autres de ponce), édifié en grande partie entre 14 000 et 11 000 ans av. J.-C., mais ayant été actif jusqu'à nos jours[2]. Le Maekake-Yama est surmonté par un cône de projections, le Kama-yama, sommet le plus élevé du complexe volcanique, dont l'édification remonte, selon les estimations, au XIe siècle ap. J.-C.[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1108, une puissante éruption plinienne souffle une partie de l'édifice volcanique. Les rougeoiements émis lors de cette éruption ont été visibles jusqu'à Kyoto, ville située à près de 300 km de distance[3].

Une série d'éruptions se produit en 2004, avec une activité maximale au mois de septembre ayant produit de nombreuses projections, bombes, scories et cendres (ces dernières retomberont jusqu'à une distance de 250 km)[3].

L'écrivain franco-belge Amélie Nothomb raconte une singulière marche sur le mont Asama dans sa nouvelle les Myrtilles.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :