Minhwa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La biche et la tortue, dynastie Joseon.

Minhwa (hangul : 민화 ; hanja : 民畵 ; sinogrammes traditionnels : 民畫 ; sinogrammes simplifiés : 民画 ; pinyin : mínhuà) est un terme coréen désignant les images d'art populaire.

Ce terme d'origine chinoise aurait été amené en Corée par le philosophe japonais Yanagi Sōetsu (柳 宗悦, 21 mars 1889 3 mai 1961), également connue sous le nom Yanagi Muneyoshi, qui est à l'origine du mouvement artistique japonais mingei (民芸運動, みんげいうんどう, mingei undō), concentré sur les arts populaires, et a été l'instigateur du Musée de l'artisanat folklorique coréen en 1924. Il créa également en 1936 le Musée de l'artisanat folklorique japonais (日本民藝館, Nihon Mingeikan) à Tokyo.

On y retrouve aussi bien des thèmes liés aux croyances populaires et à la religion, qu'à d'autres événements importants de la vie. Les techniques sont très variées, parmi lesquelles, peinture, calligraphie à l'encre de Chine et estampes y ont une grande place. On trouve notamment les munjado (문자도), des images détournant un caractère han en y ajoutant différents motifs.

C'est probablement grâce au minhwa que la Corée est, avec le Royaume-Uni, l'un des pays les plus prolifiques dans le domaine des livres illustrés de jeunesse, dont un grand nombre utilise des lavis chinois (entre aquarelle et gouache) et où le tigre et la grand-mère, omniprésents dans les contes populaires coréens, restent aujourd'hui des personnages récurrents.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :