Miconia calvescens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Miconia calvescens, appelé « cancer vert » à Tahiti, est une espèce d'arbre originaire du Mexique et d'Amérique centrale et du sud. Il fournit à Tahiti « un des cas les plus spectaculaires et catastrophiques d'invasion biologique d'une plante introduite dans un écosystème insulaire tropical »[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbuste ou un arbre de 6-8 mètres de haut et jusqu'à 20 m en Nouvelle-Calédonie.

Les feuilles très rigides, épaisses, roulées, souvent en forme de cuillère, sont glabres, crénelées dentées, à trois nervures principales très saillantes en dessous. Très longues (jusqu'à 1 m), elles sont facilement reconnaissables à leur revers pourpre.

Les inflorescences terminales pyramidales blanches sont un peu plus courtes que les feuilles. Les fruits sont des baies pourpre noirâtre de 3-5 mm de diamètre. La floraison et la fructification se font presque toute l'année. Les fruits sont dispersés par les oiseaux.

Écologie[modifier | modifier le code]

En Amérique centrale et en Amérique du Sud, la plante se développe en sous-bois des forêts tropicales jusqu’à 1800 m d'altitude.

Elle a envahi les deux tiers de Tahiti, où elle forme des fourrés denses monospécifiques, menaçant 70 plantes endémiques de l'île. Elle s'est aussi naturalisée en Nouvelle-Calédonie, à Hawaï, au Sri Lanka, dans le nord de l'Australie, à la Jamaïque et la Grenade (Antilles).

Méthodes de lutte[modifier | modifier le code]

Miconia peut être attaqué par des moyens :

  • mécaniques : arrachage en visant particulièrement les arbres reproducteurs ;
  • chimiques : herbicides à base de Glyphosate ;
  • biologiques : avec le champignon pathogène Colletotrichum gloeosporioides forma specialis miconiae[2].

Références[modifier | modifier le code]

Références externes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]