Michel Contat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contat.

Michel Contat, né en 1938 à Berne, est un écrivain, cinéaste, critique littéraire et journaliste vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Michel Contat passe sa jeunesse à Lausanne. Jeune enseignant, il rencontre des difficultés avec le département de l'instruction publique de son canton et quitte la Suisse après mai 68 pour s'établir à Paris. Il raconte cette époque dans Paris 1959, notes d'un Vaudois, qui fait écho au texte de Charles-Ferdinand Ramuz. En 2003, il reçoit le Prix Alpes-Jura de l'Association des écrivains de langue française pour cet ouvrage.

À Paris, Michel Contat devient un collaborateur de Jean-Paul Sartre puis un des connaisseurs les plus proches du philosophe. Chercheur au CNRS, il commence par publier, avec Michel Rybalka, une œuvre de recensement bio-bibliographique: Les Écrits de Sartre. En 1972, le célèbre philosophe accepte de parler de sa vie, de son œuvre et de son itinéraire intellectuel pendant six heures d'entretiens. Quatre années seront nécessaires pour que le film, sorte d'essai d'autobiographie filmé, puisse voir le jour. Il apparait dans Italiques la même année pour parler de L'Idiot de la famille[1]. Réalisé par Alexandre Astruc et Michel Contat , le film sort en salles en 1976, sous le titre Sartre par lui-même.

Chargé par Gallimard de la publication des romans de Jean-Paul Sartre dans la Pléiade, Michel Contat est également chroniqueur littéraire au Monde de 1978 à 2013 et critique de jazz à Télérama.

En 2003, il publie aux Éditions Zoé Les Musiciens du samedi soir précédé en 2001 par Paris 1959 : notes d'un Vaudois.

En 2005, il publie à l’occasion du centenaire de la naissance de Sartre, le second volume des œuvres de Sartre dans la Pléiade : Théâtre complet . Ainsi que chez Textuel, Sartre, L’invention de la liberté (2005) et un volume de Portraits & Rencontres aux éditions Zoé. Il est l'auteur avec Michel-Antoine Burnier du scénario sur Sartre et Beauvoir publié chez Grasset (2006) sous le titre Sartre, roman réalisé pour la télévision par Claude Goretta sous le titre Sartre, l'âge des passions (2006), avec Denis Podalydès dans le rôle de Sartre, et Anne Alvaro dans celui de Simone de Beauvoir. En 2008, il rassemble ses principales études dans le volume Pour Sartre (PUF). En 2009, il commente le livre audio André Gorz : Vers la société libérée (INA-Textuel).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Autour de Sartre[modifier | modifier le code]

  • Pour Sartre, Paris, Presses Universitaires de France, « Perspectives critiques », 2008, 581p.
  • Sartre, roman (avec Michel-Antoine Burnier), Paris, Grasset, 2006, 240 p.
  • Sartre, L'Invention de la liberté, Paris, Editions Textuel, "Passion", 2005, 192 p.
  • Sartre (sous la direction de Michel Contat), Paris, Bayard, 2005, 282 p.
  • Pourquoi et comment Sartre a écrit Les Mots. Genèse d'une autobiographie (sous la direction de), Paris, Presses Universitaires de France, 1996, 500 p.
  • L'Auteur et le manuscrit, (textes rassemblés et présentés par Michel Contat, Paris, Presses Universitaires de France, 1991, 197 p.
  • Problèmes de l'édition critique, (textes réunis et présentés par Michel Contat), Paris, Minard, « Cahiers de textologie », 1988, 166 p.
  • Les Écrits de Sartre, (avec Michel Rybalka), Paris, Gallimard, 1970, 788 p.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Italiques, deuxième chaîne de l'ORTF, 29 juin 1972