Michael Turner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Turner et Michael Turner (homonymie).

Michael Turner

Naissance 21 avril 1971
Crossville, Tennessee
Décès 27 juin 2008 (à 37 ans)
Santa Monica, Californie
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession éditeur, scénariste, dessinateur, encreur

Compléments

Witchblade
Fathom

Michael Turner (né le 21 avril 1971, décédé le 27 juin 2008[1]) était un dessinateur et scénariste américain de comics.

Michael Turner est né à Crossville dans le Tennessee, il étudia à l'Université de Tennessee et fut diplômé en "International Performing Arts Academy". Il déménagea à San Diego en Californie où il va développer sa passion pour le comics.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut découvert par Marc Silvestri lors d'une convention et a, avec lui, aidé à la création du personnage de comics Sara Pezzini et sa série attitrée, Witchblade. Il est difficile de séparer le succès des premières heures de cette série du talent graphique de Michael Turner. Ce même succès périclitant depuis son départ ne fait que le confirmer. Ses personnages féminins sont toujours représentés d'une manière très sexy, mais les hommes principaux ne sont pas en reste non plus, preuve en sont l'ennemi principal de Sara Pezzini, Kenneth Irons, et son ennemi/amant Ian Nottingham.

Mais Witchblade n'était qu'une participation, alors que la série qui suivit et pour laquelle Michael se démena corps et âme était son bébé, Fathom. Se passant souvent dans les profondeurs marines, Michael s'impliqua dans le réalisme en allant jusqu'à passer des heures en plongée sous-marine pour reproduire la faune et la flore marine le plus fidèlement possible.

Et c'est lors d'une « détente » en surf, qu'un accident permit aux médecins de découvrir un cancer.

Ce dernier cloua Michael sur un lit d'hôpital pendant des mois, retardant d'autant la sortie de Fathom, et ce même si "Mike" usait de son temps libre (et en état) pour crayonner de ci de là. Une anecdote révèle aussi qu'il a parfois tenté de dessiner sous morphine et certains des croquis ainsi réalisés sont trouvables dans certains magazines.

C'est sur ce lit d'hôpital que Michael réfléchit à sa vie passée, et au besoin de vivre pleinement à l'avenir. C'est là qu'il lui prit l'envie de travailler pour lui-même, soutenu certainement par le fait que ses fans continuaient à attendre son retour impatiemment. C'est aussi là qu'il trouva les concepts de nouvelles séries, dont 'Ekos et 'Soulfire.

Depuis 2004, il a monté sa propre maison de production Aspen comics, épaulé par d'anciens de chez Top Cow l'ayant suivi. Il produit entre autres, Talent Caldwell, qui a aujourd'hui quitté Aspen Comics, et JT Krull, devenu le scénariste attitré de plusieurs séries, Koi Turnbull qui a pris la main sur le volume 2 de Fathom, Marcus To qui après la mini-série sur le personnage masculin central de Fathom, Cannon Hawke, s'occupe maintenant de la deuxième mini-série sur l'univers Soulfire, Chaos Reign, Micah gunnel, ayant d'abord officié sur la première mini-série sur l'univers Soulfire, Dying of the Light, et maintenant au dessin d'une toute nouvelle série, Shrugged. Jeph Loeb et Geoff Johns ont participé, respectivement, au lancement des séries Soulfire et Ekos.

Michael Turner a également participé à l'élaboration du comics consacré à la célébrissime héroïne : Tomb Raider, mais aussi travaillé pour DC Comics, réalisant l'arc "The Supergirl from Krypton" mettant en scène l'arrivée d'une nouvelle Supergirl dans la série Superman/Batman scénarisée par Loeb. Puis supervisant un arc sur les séries Superman, "Godfall", qui a introduit les personnages de Preus et Lyla.

Il a également réalisé des couvertures pour des titres DC comme Flash et Identity Crisis, le grand évènement de 2004.

En 2006, Michael continue de s'occuper de ses propres séries, tout en travaillant pour DC Comics sur le retour de la Justice League of America, et tout en travaillant aussi sur les couvertures variantes pour Marvel Comics, dont celles de l'évênement 2006, Civil War. Hors Civil War, et ses variantes pour Wolverine : Origins, Ms. Marvel vol.2 #1 (2006) et Black Panther, "Mike" devait aussi être en charge d'une série Marvel, aux commandes des couvertures et des pages internes, probablement Ultimate Wolverine.

Le 27 juin 2008, il meurt d'un cancer à l'hôpital de Santa Monica, Californie. C'était le même jour de l'ouverture de la convention the Wizard World Chicago, une minute de silence lui était consacrée.

Michael a été incinéré et ses cendres ont été dispersées dans l'océan à Hawaii.

Bibliographie (non exhaustive)[modifier | modifier le code]

(les titres suivis d'un * ont été traduits en français, même partiellement)

  • Action Comics #812-813 ("Godfall", scénario et couvertures, DC, 2004) *
  • Adventures of Superman 625-626 ("Godfall", scénario et couvertures, DC, 2004) *
  • Cyberforce Orgins #2 (Top Cow) *
  • Ballistic #1-3 (Top Cow)
  • Devil's Reign #5-#6 (Marvel/Top Cow 1997) *
  • The Darkness #7 & 11 (variant cover)*
  • Ekos Preview (Aspen, 2003) *
  • Aria (Image Comics)*
  • Fathom #0-#14 + Preview (Top Cow) *
  • Hulk, World War Hulk (Cover)
  • Michael Turner Presents Aspen (Top Cow) *
  • Onslaught Reborn #1 (cover)
  • Soulfire (Aspen, 2003) *
  • Superman #202-203 ("Godfall", scénario et couvertures, DC, 2004)*
  • Superman: For Tomorrow (variant cover)
  • Superman Krypton's Destroyer (DC)
  • Superman/Batman #8-13 (DC, 2004) *
  • Tomb Raider #25 (Top Cow) *
  • Tomb Raider/Witchblade #1 (Top Cow) *
  • Witchblade/Tomb Raider #1 (Top Cow) *
  • Witchblade #1-#22, #25 ; 50, 86, 100, 103 (Top Cow) *
  • Michael Turner Millenium edition, 2006 (Delcourt)
  • Michael Turner Tribute edition, 2008 (Wizard Entertainment)
  • Identity Crisis (comics)*
  • Wizard (magazine) # 84, # 90, # 122, # 139, # 148, # 154, # 159, # 169, # 176 (cover)

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

  • Michael Turner Millenium Edition, Delcourt, 2006.

Notes et références[modifier | modifier le code]