Marie Bonnevial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marie Bonnevial, née à Rive-de-Gier (42) le 28 juin 1841 et morte le 4 décembre 1918, est une militante syndicaliste, féministe, socialiste et coopératrice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille modeste, Marie Bonnevial devient institutrice sous le Second Empire. Engagée contre les injustices sociales, elle rejoint en 1871 le mouvement de la Commune à Lyon qui lui vaudra d'être renvoyée de l'instruction publique[N 1][1] Exilée en Turquie où elle enseigne le français aux enfants de la bourgeoisie commerçante. Elle fonde en 1872, un cercle littéraire des Dames lyonnaises [N 2] [2]. Ce club est dissout en 1873 sous prétexte du non-respect de l'interdiction d'avoir des discussions politique (article 13)[2].

Elle crée alors une école professionnelle dans le 18e arrondissement de Paris. Marie Bonnevial, pionnière du syndicalisme, organise en 1900 le congrès international de la condition et des droits de la femme. En 1899, elle représente au congrès de Paris, le syndicat qu'elle a contribué à fonder : le syndicat des membres de l'enseignement. En 1900, elle est déléguée au congrès des organisations socialistes de Paris, puis au congrès de Tours [3] Elle assiste à plusieurs congrès de la Fédération des Bourses du Travail[2].

De 1897 à 1903, elle écrit des articles dans La Fronde[4] à la rubrique Travail[5] et elle collabore à la Revue Socialiste.

En 1904, elle est présidente de la ligue des droits des femmes[4]. C'est dans cette ligue qu'elle rencontre Maria Deraismes, fondatrice de l'obédience maçonnique mixte internationale Le Droit Humain. Marie Bonnevial est alors initiée, le 3 novembre 1894, dans la loge no 1. Elle crée, l'année suivante, à Lyon, la loge no 2, Évolution et Concorde. La loge no 4, qu'elle a fondée en 1904, porte désormais son nom.

Présidente de la Commission permanente du Suprême Conseil en 1913, elle succède, l'année suivante, à Marie-Georges Martin, comme Grand Maître[6] de l'Ordre.

Marie Bonnevial est responsable du Droit Humain entre 1916 et 1918 [1]. Elle a fortement participé au CNFF[7] et à la LFDF[8]ainsi qu’à la Ligue des Droits de l’Homme[9].

Le 4 décembre 1918, elle meurt, renversée par une ambulance militaire

Les archives de Marie Bonnevial sont données à l'université d'Angers, au Centre des Archives du Féminisme (BU Angers)[1].

Notices[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. poursuivie pour avoir refusé de dispenser l’enseignement religieux obligatoire selon la loi Falloux.
  2. appartiennent au cercle : Bourdin, Duguerry Maris, Schneider Aalbertine

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Biographie Centre des Archives du Féminisme Angers).
  2. a, b et c Maitron, Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français, 1871-1914, t. X, p. 332
  3. GARDES, Gilbert, La cité industrielle :Rive-de-Gier, Lyon, Azossi, 2010.
  4. a et b Lévêque Sandrine, « Femmes, féministes et journalistes : les rédactrices de La Fronde à l'épreuve de la professionnalisation journalistique », Le Temps des médias 1/ 2009 (no 12), p. 41-53 [Cairn : paragraphe 8]
  5. Emmanuèle PEYRET, Marguerite Durand, fer de lance de «la Fronde», Libération, 23 février 2011, disponible en ligne :http://www.liberation.fr/vous/2011/02/23/marguerite-durand-fer-de-lance-de-la-fronde_716820
  6. Encyclopédie de la franc-maçonnerie (Sous la direction d'Eric Saunier)
  7. Cohen Yolande, « Le Conseil national des femmes françaises (1901-1939) », Archives Juives 1/ 2011 (Vol. 44), p. 83-105 [Cairn: paragaphe 5]
  8. Bard, Christine, Guide des sources du féminisme, Rennes,, PUR,‎ 2006, 442p p. (ISBN 9782753502710), p 255-256
  9. Fabre Anne-Martine. La Ligue des droits de l’homme et les femmes au début du XXe siècle.. In: Matériaux pour l'histoire de notre temps. 2003, N. 72. p. 31-35.doi : 10.3406/mat.2003.948 url : /web/revues/home/prescript/article/mat_0769-3206_2003_num_72_1_948


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]