Métropolis (Montréal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Metropolis.

Métropolis

alt=Description de l'image Metropolis Montreal 01.jpg.
Type Salle de concert
Lieu 59, rue Sainte-Catherine Est Montréal
Coordonnées 45° 30′ 38″ Nord 73° 33′ 48″ Ouest / 45.51061, -73.563383
Architecte(s) Emmanuel Briffa
Inauguration 1884 et 1997
Capacité 2300
Gestionnaire L'Équipe Spectra (Groupe CH)
Site web montrealmetropolis.ca

Le Métropolis est une importante salle de spectacle de Montréal au Québec, Canada.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ouverture du Métropolis de Montréal remonte à 1884 et fut d'abord une piste de patinage et un théâtre d'été[1]. Vers la fin du XIXe siècle, l'établissement fut complètement ravagé par les flammes et convertit en théâtre, puis en cinéma en 1923. Au début des années 1930, le Métropolis brûla de nouveau, mais rénové et décoré par Emmanuel Briffa, à qui l’on doit aussi la décoration du Théâtre Outremont.

L'établissement redevint un théâtre, puis un cinéma érotique dès 1960. Puis en 1981, le Métropolis ferma ses portes et fut reconvertit en discothèque six ans plus tard. C'est en 1997 que la salle prendra le tournant de la scène musicale qu'on lui connaît, lorsque l'Équipe Spectra acquit la salle et en fit l’une des salles de spectacles les plus appréciées, tant par le public que par les nombreux artistes qui s’y produisent.

Situation[modifier | modifier le code]

Située au 59, rue Sainte-Catherine Est, en plein centre-ville de Montréal, la salle peut accueillir jusqu’à 2300 personnes.

Plusieurs artistes s'y sont produit dont David Bowie, Beck, Les Rita Mitsouko, Placebo, Green Day, Tegan and Sara, The White Stripes, Björk, Bran Van 3000, Ben Harper, The Roots, Nickelback, Coldplay, The Killers, Interpol, Corneille, Les Cowboys Fringants, Daniel Bélanger, Dropkick Murphys, Bad Religion, Jean Leloup (qui y détient le record du plus grand nombre de prestations), Pet Shop Boys, Metric, Rammstein, The Pretty Reckless, Marilyn Manson et Stromae.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]