Lou Engle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lou Engle sur scène à Nashville

Lou Engle est un leader évangélique américain, connu en particulier pour sa direction de The Call, une organisation qui tient des rassemblements de prières durant généralement entre douze et vingt-quatre heures[1]. Engle est également connu pour son association avec des membres éminents de la Droite chrétienne. Par ailleurs, il est le principal leader de la Maison internationale de la prière, ayant contribué à l’établissement de plusieurs petites « maisons » de prière.

Ministère[modifier | modifier le code]

Engle a organisé de grands rassemblements de prière depuis 1999, auxquels ont participé des milliers de personnes provenant de multiples pays. La taille de ces événements et les déclarations politiques d’Engle lui ont permis d’acquérir une notoriété dans la Droite chrétienne américaine[2]. Le journaliste Bruce Wilson a décrit Engle comme le « directeur de prière non officiel du Parti républicain »[3]. En plus de ces rassemblements, Engle a établi plusieurs petites maisons de prières, au travers de son ministère de la Maison de prière de justice (Justice House of Prayer). Ces « maisons » se situent souvent près de sites importants sur le plan historique, culturel ou politique, telle l’Université de Harvard ou la Cour suprême des États-Unis. L’emplacement de ces maisons est choisi de façon stratégique, en particulier pour lutter contre des enjeux tels que l’avortement[4].

En 2008, Engle a mobilisé ses groupes de prière afin qu’ils soutiennent la Proposition 8, un référendum proposant l'amendement de la Constitution de l'État de Californie pour interdire le mariage homosexuel[5]. Il a également organisé des manifestations d’une durée de 24 heures, devant la Cour suprême des États-Unis, durant lesquelles de jeunes participants mettaient en scène l’impuissance des fœtus avortés.

Prière et politique[modifier | modifier le code]

Engle a focalisé son combat sur l’enjeu de l’avortement. Il encourage fréquemment ses auditeurs à prier afin que soit renversé l’arrêt de la Cour suprême reconnaissant l’avortement comme un droit constitutionnel (Roe vs Wade). Il les encourage également à voter en faveur de candidats politiques se déclarant « pro-vie » (pro-life). Ses prises de positions en faveur de thèmes généralement associés à la Droite chrétienne, les manifestations organisées par Engle ont reçu le soutien de leaders évangéliques tels Mike Huckabee et Tony Perkins. Il a par ailleurs critiqué d’autres leaders évangéliques quant à leurs positions « politiquement correctes ».

Selon Engle, les thèmes tels la lutte contre l’avortement et l’homosexualité devraient rester au centre du mouvement évangélique[6]. Ce positionnement d'Engle a suscité une critique sévère du Président américain Barack Obama, qui a indique que les croyances de Engel « vont à l’encontre de mes convictions et des convictions de masses de croyants américains »[7].

Controverses[modifier | modifier le code]

Engle a été décrit par Joe Conason comme un « théocrate radical »[8]. Le Southern Poverty Law Center affirme qu’il peut parfois « se hasarder dans des appels au meurtre »[9].

Alors qu’il résidait à Washington, D. C., Engle a brièvement partagé le même appartement que Sam Brownback, alors sénateur. Brownback a pris la parole par la suite lors du rassemblement de The Call, à Nashville. Il a travaillé avec Engle pour rédiger un document d’excuses adressé aux Amérindiens et aux Afro-américains. L’association de Brownback avec Engle devint un sujet de controverse durant la campagne couronnée de succès du politicien au poste de Gouverneur du Kansas. Durant la campagne, le Parti Démocrate du Kansas finança des publicités critiquant les liens entre Brownback et Engle. Le politicien déclara ne pas avoir parlé avec Engle depuis plusieurs mois et signala qu’ils étaient en désaccord sur certains sujets[10].

En mai 2010, Engle se rendit en Uganda et y organisa un rassemblement avec The Call. Durant le rassemblement, Engle loua les efforts du gouvernement ougandais dans sa lutte contre l’homosexualité. De tels efforts comprennent un projet de loi punissant d’emprisonnement à vie ou de peine de mort les gays et les lesbiennes[11]. Engel déclara par la suite s’être opposé à ce projet de loi, avoir appelé l’Église à examiner ses propres péchés, et s’opposer à la violence contre les homosexuels. Cependant, il n’a pas dénoncé la criminalisation de l’homosexualité[12].

Engle apparaît dans plusieurs documentaires consacrés à la droite chrétienne: Jesus Camp en 2006, Call Me Kuchu[13] en 2012, et God Loves Uganda[14] en 2013. Ces deux derniers documentaires traitent notamment de l'incidence politique des discours évangéliques sur l'homosexualité et les personnes homosexuelles en Afrique.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Engle réside actuellement à Kansas City, dans le Missouri. Lui et son épouse Therese ont sept enfants. Engel est connu pour sa voix graveleuse, son tempérament enjoué, et son balancement constant, d’avant en arrière, alors qu’il prie ou prêche[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hearing TheCall - Mark Hemmingway, National Review, 18 août 2008
  2. (en) McCain, Obama to address 'values voters' - Ed Hornick, CNN, 13 août 2008
  3. (en) It's Scary" - GOP's Lou Engle Problem Getting Bigger - Bruce Wilson, Daily Kos, 17 mai 2010
  4. (en) Missionaries to Harvard - Chelsea L. Shover, The Harvard Crimson, 18 novembre 2010
  5. (en) Prop. 8 and the prayer pros - Jessica Garrison, The Los Angeles Times, 20 octobre 2008
  6. (en) Evangelical Protestants looking for a leader but preferably not Glenn Beck - The Economist 2 décembre 2010
  7. (en) Obama, McCain And The Evangelical Divide - Brian Montopoli, CBS News, 15 août 2010
  8. (en) Is Glenn Beck mobilizing the religious right for November? - Joe Conason, Salon.com, 30 août 2010
  9. (en) Arming' for Armageddon - Casey Sanchez, Intelligence Report, no 131, automne 2008, Southern Poverty Law Center
  10. (en) Brownback discusses ties to evangelist Engle - John Milburn, The Boston Globe/AP, 13 octobre 2010
  11. (en) In Uganda, Push to Curb Gays Draws U.S. Guest - Josh Kron, The New York Times, 2 mai 2010
  12. (en) Lou Engle issues statement regarding The Call Uganda and Anti-Homosexuality Bill - Warren Throckmorton, 27 avril 2010
  13. (en) « Call Me Kuchu, A Documentary Film »,‎ 17/07/2014
  14. (en) « God Loves Uganda »,‎ 17/07/2014
  15. (en) Christians pray for nation's soul - Bonna Johnson, The Daily News Journal (Murfreesboro), 8 juillet 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]