Liste royale sumérienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La liste royale sumérienne est un texte historiographique mésopotamien. Il retrace l'histoire de la Mésopotamie depuis les origines, selon l'idéologie traditionnelle de ce pays.

Dynastie archaïque I[modifier | modifier le code]

Rois légendaires anté-diluviens qui régnèrent avant 2900 avant J-C. Leurs règnes étaient mesurés en sars (période de 3600 ans) et en ners (période de 600 ans).

« Après que la royauté descendit du ciel, elle alla à Eridug. À Eridug, Alulim devint roi pour un règne de 8 sars ».

Rois summériens avant le déluge[modifier | modifier le code]

Dynastie archaïque II, rois mythologiques[modifier | modifier le code]

« Après le Déluge la royauté passa à Kiš »

Première dynastie de Kish[modifier | modifier le code]

« Ensuite Kish fut défait et la royauté passa à Eanna (Uruk) ».

Première dynastie de Uruk (entre -2750 ? et -2550)[modifier | modifier le code]

« Ensuite Unug (Uruk) fut défait et la royauté passa à Urim (Ur) ».

Première dynastie d'Ur (à partir de -2500)[modifier | modifier le code]

« Ensuite Urim (Ur) fut défait et la royauté passa à Awan ».

Dynastie archaïque III[modifier | modifier le code]

(La Première dynastie de Lagash n'est pas mentionnée dans la liste des rois)

  • Les trois rois de Awan, gouvernèrent au total 356 ans

« Ensuite Awan fut défait et la royauté passa à Kish ».

Seconde dynastie de Kish[modifier | modifier le code]

« Ensuite Kish fut défait et la royauté passa à Hamazi ».

« Ensuite Hamazi fut défait et la royauté passa à Unug (Uruk) ».

Seconde dynastie d'Uruk[modifier | modifier le code]

« Ensuite Unug (Uruk) fut défait et la royauté passa à Urim (Ur) ».

Seconde dynastie d'Ur[modifier | modifier le code]

« Ensuite Urim (Ur) fut défait et la royauté passa à Adab ».

Adab[modifier | modifier le code]

  • Lugal-Ane-Mundu de Adab : 90 ans

« Ensuite Adab fut défait et la royauté passa à Mari ».

Mari[modifier | modifier le code]

« Ensuite Mari fut défait et la royauté passa à Kish ».

Troisième dynastie de Kish[modifier | modifier le code]

  • Kug-Baba de Kish : 100 ans (Kug-Baba femme aubergiste, fonda Kish)

« Ensuite Kish fut défait et la royauté passa à Akshak ».

Akshak[modifier | modifier le code]

« Ensuite Akshak fut défait et la royauté passa à Kish ».

Quatrième dynastie de Kish[modifier | modifier le code]

« Ensuite Kish fut défait et la royauté passa à Unug (Uruk) ».

Troisième dynastie de Uruk[modifier | modifier le code]

Empire d'Akkad[modifier | modifier le code]

"Après qui fut roi ? Qui fut le roi ?"

« Ensuite Agadé (Akkad) fut défait et la royauté passa à Unug (Uruk) ».

Quatrième dynastie de Uruk[modifier | modifier le code]

(Gouverna probablement la Basse Mesopotamie simultanément avec la dynastíe d'Akkad)

« Ensuite Unug (Uruk) fut défait et la royauté passa aux Gutis ».

Période Guti[modifier | modifier le code]

La liste de la dynastie guti donnée par la Liste des rois sumériens ne correspond pas entièrement à la réalité historique telle que d'autres sources permettent de la reconstituer. Pour les données exactes concernant cette dynastie, voir Gutis.

Uruk[modifier | modifier le code]

Troisième dynastie d'Ur[modifier | modifier le code]

« Renaissance Sumérienne »

« Ensuite Urim(Ur) fut défait et la royauté passa à Isín ».

Dynastie de Isin[modifier | modifier le code]

État amorite indépendant de Basse Mesopotamie. la dynastie s'éteignit vers -1730 (selon une chronologie courte).

« 11 cités se succédèrent pour exercer la royauté, représentant un total 134 rois et approximativement 28.876 années de règnes ».

Ressources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J.-J. Glassner, Chroniques mésopotamiennes, Les Belles Lettres, Paris, 1993

Liens externes[modifier | modifier le code]