Le Grand Couteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Grand Couteau

Titre original The Big Knife
Réalisation Robert Aldrich
Scénario James Poe
Acteurs principaux
Sociétés de production The Associates & Aldrich Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Sortie 1955
Durée 111 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Grand Couteau (The Big Knife) est un film américain réalisé par Robert Aldrich, sorti en 1955.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Charlie Castle, promet à sa femme de ne plus travailler avec son producteur Stanley Hoff mais celui-ci le fait chanter, Charlie a en effet un passé trouble que sa femme ignore...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Ces critiques sont tirées de la revue de presse faite par la Cinémathèque Française à l'occasion de la rétrospective Aldrich (26 août au 5 octobre 2009)

  • "Ce film pesant, et long, excessif, parfois ennuyeux et irritant, constitue un document d’un intérêt exceptionnel (...). Ce document effrayant sur tout ce qu’il peut y avoir de désarroi, d’oppression et de désespoir dans la vie hollywoodienne, eût gagné en efficacité démonstrative s’il avait moins cherché à démontrer précisément, s’il avait été plus sobre et plus strict (...). On y parle et on y philosophe trop. N’empêche que c’est donc un film d’un grand intérêt et un film courageux."
    Jean Thévenot, Les Lettres Françaises, 30 novembre 1955
  • "En bref, l’histoire de ce producteur maître chanteur tenant sous sa coupe son acteur-étoile est absurde ou bien le serait chez nous. Mais elle est merveilleusement contée, compte tenu des moyens encore inégalables dont dispose Hollywood... et Robert Aldrich prend la succession d’Orson Welles avec beaucoup de talent."
    Henry Magnan, Le Monde, 09 octobre 1957

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Robert Aldrich résume ainsi son film : « Mon producteur est une synthèse de Louis B. Mayer, Jack Warner et Harry Cohn. Le sujet s’applique à n’importe quel milieu, dans les arts ou les affaires, partout où la liberté naturelle de l’homme, sa possibilité de s’exprimer, sont entravées par des dirigeants sans valeurs et tyranniques. Mais le film est dirigé contre certains maux typiquement hollywoodiens. »[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Le Grand Couteau de Robert Aldrich - Un combat de boxe », sur www.cinema-take.com (consulté le 15 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]