Lars-Erik Larsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lars-Erik Larsson

alt=Description de l'image Larsson1908.jpg.
Naissance 15 mai 1908
Åkarp, Drapeau de la Suède Suède
Décès 27 décembre 1986 (à 78 ans)
Helsingborg, Drapeau de la Suède Suède
Activité principale Compositeur, professeur de composition

Lars-Erik Larsson est un compositeur et pédagogue suédois né le 15 mai 1908 à Åkarp et mort le 27 décembre 1986 à Helsingborg.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Lars-Erik Larsson a composé dans de nombreux styles, allant du post-romantisme au néoclassicisme en passant par le dodécaphonisme (premier compositeur suédois à composer dans ce style). Il a travaillé pour la Radio suédoise et enseigna la composition au conservatoire de Stockholm (1947–1959), où il eut notamment pour élève Bo Linde, puis à l'Université d'Uppsala (1961–1966).

Il gagna une renommée internationale grâce à sa Sinfonietta (1932), ses trois symphonies (1928, 1937, 1945), son Divertimento No. 2 (1935), sa célèbre Suite Pastorale (1938), sa cantate « Le Dieu déguisé » (1940), ses lieder et ses pièces pour pianos. Il composa également douze concertinos pour soliste instrumental et orchestre à cordes (1955-1957) : flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, violon, alto, violoncelle, contrebasse et piano.

Il a aussi écrit pour le théâtre et le cinéma.

Œuvres majeures[modifier | modifier le code]

Trois symphonies pour orchestre :

  • Symphonie nº 1 en ré majeur, op. 2 (1927-1928)
  • Symphonie nº 2, op. 17 (1936-1937)
  • Symphonie nº 3 en ut mineur, op. 34 (1944-1945)

Autres pièces :

  • Concerto pour saxophone alto et orchestre à cordes, op. 14 (1934)
  • Divertimento pour orchestre de chambre, op. 15 (1935)
  • Sonatine pour piano nº. 1, op. 16 (1936)
  • Suite Pastorale, op. 19 pour orchestre de chambre (1938)
  • Förklädd Gud (Le Dieu déguisé), op. 24 Cantate pour soprano, baryton, chœur mixte et orchestre
  • 12 Concertinos pour soliste et orchestre à cordes, op. 45 nº 1 - 12