Lars-Erik Larsson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lars-Erik Larsson

Description de l'image  Larsson1908.jpg.
Naissance
Åkarp, Drapeau de la Suède Suède
Décès (à 78 ans)
Helsingborg, Drapeau de la Suède Suède
Activité principale Compositeur, professeur de composition

Lars-Erik Larsson est un compositeur et pédagogue suédois né le à Åkarp et mort le à Helsingborg.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Lars-Erik Larsson a composé dans de nombreux styles, allant du post-romantisme au néoclassicisme en passant par le dodécaphonisme (premier compositeur suédois à composer dans ce style). Il a travaillé pour la Radio suédoise et enseigna la composition au conservatoire de Stockholm (1947–1959), où il eut notamment pour élève Bo Linde, puis à l'Université d'Uppsala (1961–1966).

Il gagna une renommée internationale grâce à sa Sinfonietta (1932), ses trois symphonies (1928, 1937, 1945), son Divertimento No. 2 (1935), sa célèbre Suite Pastorale (1938), sa cantate « Le Dieu déguisé » (1940), ses lieder et ses pièces pour pianos. Il composa également douze concertinos pour soliste instrumental et orchestre à cordes (1955-1957) : flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, trompette, trombone, violon, alto, violoncelle, contrebasse et piano.

Il a aussi écrit pour le théâtre et le cinéma.

Œuvres majeures[modifier | modifier le code]

Trois symphonies pour orchestre :

  • Symphonie nº 1 en ré majeur, op. 2 (1927-1928)
  • Symphonie nº 2, op. 17 (1936-1937)
  • Symphonie nº 3 en ut mineur, op. 34 (1944-1945)

Autres pièces :

  • Concerto pour saxophone alto et orchestre à cordes, op. 14 (1934)
  • Divertimento pour orchestre de chambre, op. 15 (1935)
  • Sonatine pour piano nº. 1, op. 16 (1936)
  • Suite Pastorale, op. 19 pour orchestre de chambre (1938)
  • Förklädd Gud (Le Dieu déguisé), op. 24 Cantate pour soprano, baryton, chœur mixte et orchestre
  • 12 Concertinos pour soliste et orchestre à cordes, op. 45 nº 1 - 12