Lamium maculatum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lamium maculatum, le Lamier maculé ou Lamier tacheté, est une espèce de plante herbacée de la famille des Lamiaceae.

Elle est originaire d'Europe et d'Asie tempérée. C'est une plante vivace, velue, aux larges fleurs pourprées. La forme à feuilles tachetées est cultivée comme couvre sol.

Lamium maculatum
Forme cultivée à feuilles maculées

Description[modifier | modifier le code]

Le lamier maculé est une plante vivace de 15 à 60 cm de haut[2], formée de tiges vertes dressées poilues, portant des paires de feuilles opposées[3].

La feuille pétiolée comporte un limbe de forme ovale, cordée, aux marges crénelées-dentées, avec souvent une large macule blanchâtre le long de la nervure centrale.

Les fleurs zygomorphes, roses, purpurines rarement blanches, grandes (de 20 à 35 mm) [4], sont disposées en verticille, peu fournis.

-Le calice, à dents molles est plus court que le tube de la corolle
-la corolle de 20-25 mm à tube courbé en S, ascendant, avec la lèvre supérieure poilue aux bords
-les 4 étamines portent des anthères poilues.

La floraison s'étale d'avril à octobre.

Habitat et distribution[modifier | modifier le code]

Le lamier maculé croît dans les friches eutrophiles, les bords de rivières, les lisières de forêts, les talus, les haies.

Il se rencontre en France à l'est d'une ligne Paris-Toulouse, dans les bassins inférieurs de la Seine, de la Loire et de la Garonne. On le trouve aussi ailleurs en Europe (de la Belgique, Allemagne, jusqu'en Pologne, naturalisé au Royaume-Uni, en Europe du Sud...), dans le Caucase, en Asie mineure[3] et naturalisé en Amérique du Nord[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Des cultivars à taches blanches plus ou moins grandes ont été sélectionnées pour former des vivaces tapissantes. Ces plantes sont des couvre-sols s'étendant rapidement et pouvant devenir envahissants[2].

Le lamier maculé est de culture facile, dans un endroit ombragé ou ensoleillé, en milieu frais, riche en matière organique.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List[5], il existe de nombreux synonymes :

  • Lamium affine Guss. & Ten.
  • Lamium cardiaca Cogn.
  • Lamium columnae Ten.
  • Lamium cupreum Schott
  • Lamium dilatatum Schur
  • Lamium elegantissimum Schur [Illegitime]
  • Lamium foliosum Crantz
  • Lamium grandiflorum Willd. ex Benth. [Invalide]
  • Lamium grenieri Mutel
  • Lamium gundelsheimeri K.Koch
  • Lamium hirsutum Lam.
  • Lamium laevigatum L.
  • Lamium melissifolium Mill.
  • Lamium mutabile Dumort.
  • Lamium niveum Schrad.
  • Lamium pallidiflorum Beck
  • Lamium rubrum Jenk.
  • Lamium rugosum Aiton
  • Lamium stoloniferum Lapeyr.
  • Lamium tillii Ten.
  • Lamium truncatum Boiss.
  • Lamium villosifolium (R.R.Mill) A.P.Khokhr.

Photos[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. Référence Biodiversity Heritage Library (Biodiversity Heritage Library) : 11834196#page/26/
  2. a, b et c Natacha Mauric, « Lamium maculatum - Lamier maculé, Ortie rouge »,‎
  3. a et b Référence Tela Botanica (France métro) : Lamium maculatum L. (fr)
  4. Marjorie Blamey, Christopher Grey-Wilson, La flore d'Europe occidentale, Arthaud,‎
  5. Référence The Plant List : Lamium maculatum (en) (Source: KewGarden)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :