Lakhva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lakhva
Лахва
Blason de Lakhva
Héraldique
Lakhva en 1926, ulica Lubaczyńska (rue Lubaczynska).
Lakhva en 1926, ulica Lubaczyńska (rue Lubaczynska).
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Brest
Raïon Flag of Łuniniec.png Louninets
Code postal BY 225640
Indicatif téléphonique +375 1647
Démographie
Population 1 850 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 52° 12′ 55″ N 27° 06′ 23″ E / 52.21518, 27.10651952° 12′ 55″ Nord 27° 06′ 23″ Est / 52.21518, 27.106519  
Altitude 108 m
Divers
Statut Commune rurale
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Lakhva

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Lakhva
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Lakhva (en biélorusse et en russe : Лахва ; en polonais : Łachwa ; en hébreu : לחווא ; en yiddish : לאַכװע ) est un village de la voblast de Brest, en Biélorussie. Sa population s'élevait à 1 850 habitants en 2009.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lakhva se trouve à l'est de la voblast de Brest, dans la région historique de Polésie, à 25 km à l'est de Louninets.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours du XXe siècle, ce village a appartenu à l'Empire russe jusqu'en 1919, puis fit partie du territoire polonais de 1919 à 1939, puis enfin de la république socialiste soviétique de Biélorussie en Union soviétique, puis de la Biélorussie indépendante.

Le ghetto de Lakhva[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ghetto de Lakhva.

Lakhva est connue pour le soulèvement du ghetto juif pendant la Seconde Guerre mondiale. Avant la guerre, Lakhva était un shtetl (village juif d'Europe de l'Est). Le ghetto de Lakhva fut créé en avril 1942 et pratiquement détruit en septembre 1942, après l'insurrection de ses occupants contre les nazis. Environ 600 Juifs furent tués durant la résistance armée, mais environ 1 000 Juifs réussirent à s'échapper du ghetto et 600 d'entre eux atteignirent les marais du Pripet. La plupart des évadés furent trahis par les habitants des environs et seulement 120 parvinrent à atteindre la forêt. Environ 500 personnes furent conduites jusqu'à des fosses et exécutées[1].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population :

Évolution démographique
1886 1972 2009
892 2 374 1 850


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les petits ghettos polonais - Lachva. B&S Encyclopédie. Page consultée le 18 octobre 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]