Léopold VI d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Léopold VI par Josef Kremer (1759)

Léopold VI d'Autriche, dit le Glorieux (1176 – 26 juillet 1230 à San Germano), est duc de Styrie en 1194 et duc d’Autriche de 1198 à 1230. Sous son règne, l’Autriche des Babenberg atteint son apogée. Il est le protecteur des ordres mendiants et de l’ordre des chevaliers Teutoniques. Pris dans les querelles entre le pape et les Hohenstaufen, il prend parti pour les empereurs et échoue dans sa tentative de faire de Vienne un évêché contre la domination de Passau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dernier fils de Léopold V d'Autriche, il joint le duché d'Autriche à celui de Styrie après la mort de son frère Frédéric en 1198. L'année suivante, il est attaqué par Eméric, roi de Hongrie. La paix est conclue l'année suivante par un traité signé le jour de la Pentecôte.

Il se croise et se rend en Palestine en 1209-1210, puis participe en 1211 avec le comte de Juliers et d'autres seigneurs allemands à la croisade contre les Albigeois. En 1213, il conduit des troupes en Espagne contre les Almohades. En 1217, il retourne en Palestine avec André II de Hongrie pour la cinquième croisade. En décembre, ils échouent à prendre la forteresse du Mont-Thabor, qui domine la plaine d’Acre. L'année suivante, ils participent à la campagne contre l'Égypte. Au mois d'août 1218, ils attaquent la citadelle de Damiette. Léopold prend le commandement de l'armée à la mort du comte de Berg et réussit le 26 août à se rendre maître de la tour. Il entreprend, au mois d'octobre suivant, le siège de la ville de Damiette, mais rembarque pour l'Autriche avant la prise de la ville par Jean de Brienne en décembre 1219. Avant de partir, il fait don cinq mille marcs d'argent aux chevaliers Teutoniques, pour l'acquisition d'une terre, et de cinquante marcs d'or aux Templiers, gratifiés également de cinq cents marcs d'argent par le comte de Chester.

En 1226, son fils Henri dit l'Impie, qu'il avait fait duc de Mödling, se révolte contre lui et chasse sa mère du château de Haimbourg. Henri meurt l'année suivante en laissant une fille, Gertrude. En 1230, Henri, roi des Romains, fils aîné de l'empereur Frédéric II et gendre de Léopold, confirme les privilèges du duché d'Autriche avec le consentement des princes-électeurs. Léopold, parti pour l'Italie pour participer à l'accord de paix entre l'empereur et le pape, meurt à San Germano le 28 juillet 1230. Ses entrailles sont inhumées au Mont-Cassin et son corps rapporté à l'abbaye cistercienne de Lilienfeld, qu'il avait fondée.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Léopold épouse en 1203 une princesse byzantine, Théodora Ange, morte en 1246, qui lui donne :

Portraits[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]