José Varacka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
José Varacka
Varacka 1958.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Naissance 27 mai 1932 (82 ans)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1952–1960 Drapeau de l’Argentine Independiente 202 (2)
1960–1965 Drapeau de l’Argentine River Plate 146 (1)
1966 Drapeau de l’Argentine San Lorenzo 17 (0)
1967 Drapeau du Chili Colo-Colo
1967 Drapeau du Pérou Miraflores
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1956–1966 Drapeau : Argentine Argentine 28 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1968–1971 Drapeau de l’Argentine Gimnasia LP
1972 Drapeau de l’Argentine Boca Juniors
1973–1974 Drapeau de l’Argentine Gimnasia LP
1975 Drapeau de l’Argentine Atlanta
1975–1977 Drapeau de la Colombie Atlético Junior
1978–1979 Drapeau de l’Argentine Gimnasia LP
1979 Drapeau de la Colombie Los Millonarios
1980–1981 Drapeau de la Colombie Atlético Junior
1981–1983 Drapeau de l’Argentine River Plate
1984
1987–1988
Drapeau de la Colombie Atlético Junior
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

José Varacka, né le 27 mai 1932, est un footballeur international et entraîneur argentin.

Carrière[modifier | modifier le code]

Varacka débute sa carrière en 1952 avec Independiente. Il participe notamment à la fameuse victoire 6–0 sur le Real Madrid en 1954[1]. En 1960 il rejoint River Plate où il reste six ans, avant de partir une saison à San Lorenzo, le troisième des « Cinq grands du football argentin » dont il porte le maillot.

Sélectionné en équipe nationale à partir de la Copa América 1956, Varacka participe aux Coupes du monde de 1958 et 1966. Il remporte avec la sélection la Copa América 1959 et la Taça das Nações (en) en 1964.

En 1967, il part terminer sa carrière à Colo-Colo, au Chili puis au Club Social de Miraflores au Pérou.

Dès 1968, Varacka se reconvertit comme entraîneur, au Gimnasia y Esgrima de La Plata. Il entame ainsi une longue carrière, qui le voit notamment prendre les rênes de Boca Juniors et de River Plate et participer à la Coupe du monde de 1974 en tant qu'adjoint de Vladislao Cap. Il remporte deux championnats de Colombie (1977 et 1980) avec l'Atlético Junior, où il fait quatre passages[2].

Références[modifier | modifier le code]