Vladislao Cap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vladislao Cap
Vladislao Cap.jpg
Biographie
Nom Vladislao Wenceslao Cap
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Naissance
Lieu Avellaneda (Argentine)
Décès (à 48 ans)
Poste Milieu de terrain puis défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1952 Drapeau de l’Argentine Arsenal de Lavallol
1953 Drapeau de l’Argentine Quilmes AC
1954-1960 Drapeau de l’Argentine Racing Club 135 (3)
1961 Drapeau de l’Argentine CA Huracán 27 (0)
1962-1965 Drapeau de l’Argentine CA River Plate 91 (1)
1966 Drapeau de l’Argentine CA Vélez Sársfield 14 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1959-1962 Drapeau : Argentine Argentine 11 (1)[1]
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1968-1969 Drapeau de l’Argentine Ferro Carril Oeste
1970 Drapeau de l’Argentine Chacarita Juniors
1971-1972 Drapeau de l’Argentine CA Independiente
1972-1973 Drapeau de la Colombie Deportivo Cali
1974 Drapeau : Argentine Argentine
1978 Drapeau : Équateur (pays) LDU Quito
1978 Drapeau de la Colombie Junior
1980 Drapeau de l’Argentine Platense
1982 Drapeau de l’Argentine Boca Juniors
1982 Drapeau de l’Argentine River Plate
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Vladislao Cap, né le à Avellaneda (Argentine) et mort le , est un footballeur international et entraîneur argentin.

Défenseur sélectionné pour la Coupe du monde 1962, il dirige à son tour l'équipe nationale à la Coupe du monde 1974.

Carrière[modifier | modifier le code]

Issu de descendants polonais et hongrois, ce qui lui vaudra d'être surnommé El Polaco, Vladislao Wenceslao Cap débute sa carrière de footballeur à Arsenal de Lavallol puis Quilmes, avant de rejoindre le grand Racing Club en 1954, où il reste sept ans et remporte le championnat d'Argentine en 1958. Milieu de terrain, il fait alors ses débuts en sélection avec laquelle il remporte notamment la Copa América en 1959 comme titulaire.

En 1961 il quitte le Racing pour Huracán puis signe à River Plate où il devient défenseur. En 1962, il est sélectionné pour la Coupe du monde au cours de laquelle il dispute deux matchs, qui s'achèvent par l'élimination prématurée de la sélection. Il prend sa retraite en 1966 après une dernière pige à Vélez Sársfield.

En 1968, Vladislao Cap entame sa carrière d'entraîneur à Ferro Carril Oeste, dont il ne peut empêcher la relégation[2], puis enchaîne les responsabilités à Chacarita Juniors, Independiente, avec lequel il remporte le Metropolitano 1971, et au Deportivo de Cali en Colombie. En 1974, il remplace Omar Sívori à la tête de la sélection argentine pour la Coupe du monde en Allemagne, avec José Varacka. Les performances piteuses des Argentins conduisent au départ de Cap.

En 1978, il fait son retour comme entraîneur en Équateur, à LDU Quito, puis au Junior en Colombie. En 1980 il fait son retour en Argentine sur le banc de Platense. Début 1982, il signe à Boca Juniors où il fait d'abord de bons débuts avant que sa situation ne se détériore. Le 11 mai, il fait scandale en étant le premier entraîneur à quitter le club boquense pour son grand rival de River Plate. Il meurt en responsabilité, en septembre de la même année, à 48 ans.

Références[modifier | modifier le code]