Joe Hill (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joe Hill et Hill.

Joe Hill

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Joe Hill en mars 2007

Nom de naissance Joseph Hillstrom King
Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 4 juin 1972 (42 ans)
Hermon, Maine, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Horreur, fantastique
Distinctions Prix Locus
Prix Bram Stoker
Prix British Fantasy

Œuvres principales

Joe Hill, nom de plume de Joseph Hillstrom[1] King, né le 4 juin 1972 à Hermon dans le Maine, est un écrivain de fantastique et d'horreur américain.

Fils du célèbre écrivain Stephen King, il s'est fait remarquer par le public et la critique dès ses deux premiers livres, qui ont également reçu plusieurs récompenses littéraires. Son second roman Cornes est adapté au cinéma en 2014 par Alexandre Aja.

Biographie[modifier | modifier le code]

Deuxième des trois enfants du couple d'écrivains américain Tabitha et Stephen King, Joseph Hillstrom King grandit à Bangor, dans le Maine[2]. Alors qu'il a dix ans, en 1982, il apparaît dans le prologue et l'épilogue du film Creepshow, scénarisé par son père [3]. Après ses études, il s'installe dans le New Hampshire où commence à écrire des nouvelles[4]. Il adopte alors le nom de plume de Joe Hill, chanteur engagé en l'honneur de qui il a été prénommé, afin de pouvoir bâtir sa carrière sur ses seuls mérites sans qu'on puisse l'assimiler à son père[2]. En 1999, il reçoit le prix du roman court A. E. Coppard pour sa nouvelle Mieux qu'à la maison et obtient que ce récit soit publié[4],[5]. Durant les années suivantes, Joe Hill parvient à faire éditer des nouvelles dans différents magazines, tels que Subterranean Magazine, Postscipts et The Third Alternative[4].

En 2004, il écrit la nouvelle Fils d'Abraham pour l'anthologie The Many Face of Van Helsing éditée par Jeanne Cavelos. Lors d'un dédicace pour cet ouvrage dans une librairie de Cambridge dans le Massachusetts, Joe Hill fait la connaissance de l'auteur Christopher Golden. Et quand, Hill publie en 2005 un recueil de nouvelles intitulé Fantômes - Histoires troubles, c'est Golden qui se charge de rédiger l'introduction de l'ouvrage[6]. Le recueil obtient le prix Bram Stoker du meilleur recueil de nouvelles[7] et le prix British Fantasy du meilleur recueil de nouvelles en 2006[8].

Son premier roman, Le Costume du mort, paraît en 2007. Il reçoit le prix Locus du meilleur premier roman 2008[9], le prix Bram Stoker du meilleur premier roman[10] 2008 et atteint la 8e place de la liste des best-sellers du New York Times[11]. Peu après, il confirme publiquement son identité après qu'elle eut été révélée dans un article de Variety paru suite au succès rencontré par son roman[12].

Il scénarise également la série de comics Locke & Key, édité par IDW Publishing, et dont le premier numéro est épuisé dès le jour de sa parution, le 21 février 2008[13]. En 2009, un roman court écrit par Joe Hill et Stephen King, Plein Gaz, est paru dans une anthologie dédiée à Richard Matheson, He Is Legend[14]. Son deuxième roman, Cornes, paraît en 2010 et atteint la 10e place de la liste des best-sellers du New York Times[15]. Il est adapté au cinéma en 2014[16]. Joe Hill écrit une deuxième nouvelle en collaboration avec son père, In the Tall Grass, en 2012. Son troisième roman, NOS4A2, est publié en 2013 et se classe à la 5e place de la liste des best-sellers du New York Times[17].

Joe Hill a trois enfants de son mariage avec Leanora[18]. Il divorce en 2013[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

  • Locke & Key, Milady, 2010 ((en) Locke & Key, 2008)
    Série de 6 comics scénarisés par Joe Hill et dessinés par Gabriel Rodriguez.
  • The Cape, Milady, 2013 ((en) The Cape, 2010)
    Série de 2 comics scénarisés par Joe Hill et Jason Ciaramella et dessinés par Zach Howard.
  • Thumbprint, Panini, 2014
    Comics scénarisé par Joe Hill et Jason Ciaramella et dessiné par Vic Malhotra et qui comprend également la nouvelle Thumbprint parue en 2012 et le comics Kodiak paru en 2010[19].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En référence au syndicaliste Joe Hillstrom dit Joe Hill.
  2. a et b (en) « Stephen King’s Family Business », sur NYTimes.com (consulté le 25 août 2014)
  3. (en) « Joe Hill », sur IMDB.com (consulté le 25 août 2014)
  4. a, b, c, d et e (en) « Fiction », sur JoeHillFiction.com (consulté le 25 août 2014)
  5. (en) « Joe Hill [King], Better Than Home », sur WhiteEaglecCffeeStorePress.com (consulté le 25 août 2014)
  6. Christopher Golden, Introduction : Fantômes - Histoires troubles, Hornsea, PS Publishing,‎ 2005
  7. a et b (en) « 2006 Bram Stoker Awards », Locus Magazine (consulté le 9 mars 2011)
  8. a et b (en) « 2006 British Fantasy Awards », Locus Magazine (consulté le 9 mars 2011)
  9. a et b (en) « 2008 Locus Awards », Locus Magazine (consulté le 9 mars 2011)
  10. a et b (en) « 2008 Bram Stoker Awards », Locus Magazine (consulté le 9 mars 2011)
  11. (en) « Best Sellers Hardcover Fiction », The New York Times (consulté le 9 mars 2011)
  12. (en) Jerry Harkavy, « Secret of horror writer's lineage broken », USA Today (consulté le 9 mars 2011)
  13. (en) Kevin Powers, « Fantasy-Horror Comic Locke & Key Sold Out in One Day », sur comicsbulletin.com (consulté le 9 mars 2011)
  14. (en) « He Is Legend », sur realmsoffantasybooks.com (consulté le 9 mars 2011)
  15. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 2010 », sur hawes.com,‎ 7 mars 2010 (consulté le 19 janvier 2014)
  16. (en) « Hornes », sur IMDB.com (consulté le 22 août 2014)
  17. (en) « Adult New York Times Best Seller Lists for 2010 », sur hawes.com,‎ 19 mai 2013 (consulté le 19 janvier 2014)
  18. (en) Ben Neihart, « Prince of Darkness », sur The New York Times,‎ 18 mars 2007 (consulté le 21 janvier 2014)
  19. « Thumbprint », PlaneteBD (consulté le 6 novembre 2014)
  20. (en) « 2006 World Fantasy Awards », Locus Magazine (consulté le 9 mars 2011)
  21. (en) « 2006 International Horror Guild Awards », Locus Magazine (consulté le 9 mars 2011)
  22. (en) « 2006 William L. Crawford - IAFA Fantasy Award », Locus Magazine (consulté le 9 mars 2011)
  23. (en) « 2010-Present » (consulté le 16 avril 2013)
  24. (en) « Locus Online News >> 2012 British Fantasy Awards Winners », Locus Magazine (consulté le 1er octobre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]