Jean Doukas (sébastokrator)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Doukas ou Ducas (Grec: Ιωάννης Δούκας, Iōannēs Doukas), (v. 1126 - v. 1200) était l'un des fils de Constantin Ange et Théodora Comnène, fille de l'empereur byzantin Alexis Ier Comnène et Irène Doukas, de la famille de laquelle Jean tire son nom.

Carrière[modifier | modifier le code]

Le nom de Jean Doukas apparaît pour la première fois dans un document en 1166. En 1176, il participe à la bataille de Myriokephalon en tant que chef militaire. Le lendemain de la bataille, il mène une attaque contre les Turcs seldjoukides, mais ils refusent le combat et il échoue à les contraindre à un nouveau conflit généralisé[1].En 1185 il soutint son neveu Isaac II Ange dans son action de renverser Andronic Ier Comnène et de s’emparer du trône impérial. Isaac II le récompensa de la dignité de sebastokratōr. Pendant quelque temps Jean Doukas fut le deuxième homme le plus important de l’empire, et en 1186 il mena une expédition contre Petăr IV et Ivan Asen Ier, qui s’étaient rebellés pour essayer de rétablir l’indépendance de la Bulgarie. Malgré son âge avancé, Jean s’en acquitta avec succès. L’empereur, méfiant, le priva de son commandement, et en 1195 le vieux Jean soutint le coup d’état de son autre neveu, le frère d’Isaac Alexis III Ange.

Famille[modifier | modifier le code]

Son premier mariage (le nom de son épouse est inconnu) lui donna deux fils:

  1. Isaac Ange, qui épousa la fille d’Alexis Branas
  2. Alexis Doukas Comnène Ange

Il épousa en secondes noces une parente éloignée, Zoé Doukaina, une petite-fille d’Isaac Comnène, le fils de l’empereur Jean II Comnène. Ils eurent trois fils:

  1. Théodore Comnène Doukas, qui succéda à son demi-frère en tant que despote d’Épire
  2. Manuel Comnène Doukas, qui succéda à Théodore en tant que souverain de Thessalonique
  3. Constantin Comnène Doukas, qui succéda à Théodore en tant que souverain d’Acarnanie

Il eut par ailleurs trois filles, dont les noms ne sont pas certains.

  1. Une fille, qui épousa Matteo Orsini, comte de Céphalonie; leur fils Riccardo fut comte de Céphalonie de 1260 à 1304.
  2. Une autre épousa Michel Cantacuzène, qui, avec Théodore Branas, Jean Pétraliphas et d’autres, conspirèrent pour renverser Isaac II et porter Alexis III Ange au pouvoir en 1195.

Il eut aussi un fils illégitime d’une maîtresse inconnue:

  1. Michel Ier Doukas, né v. 1170, fondateur et premier dirigeant du Despotat d’Épire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Choniates, p. 106.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Niketas Choniates, Historia. English translation: Magoulias, H. (O City of Byzantium: Annals of Niketas Choniates). Detroit, 1984. ISBN 0-8143-1764-2
  • D.I. Polemis, The Doukai, London, 1968.
  • K. Varzos, Ē genealogia tōn Komnēnōn (Thessalonica, 1984) vol. 1 pp. 641–9; vol. 2 pp. 540–689.