Comté palatin de Céphalonie et Zante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Comté palatin de Céphalonie et Zante était une principauté fondée en 1185 dans les îles ioniennes, suite à leur conquête par Guillaume II de Sicile, attribuée à Margaritus de Brindisi.

Historique[modifier | modifier le code]

Dépendant à l'origine du royaume de Sicile, il fut sous l'influence de la Principauté d'Achaïe puis des Angevins de Naples.

Le Comté palatin de Céphalonie était constitué par Céphalonie, Zante, Ithaque et Leucade[1]. Les familles Orsini et Tocco se succédèrent à sa tête, contrôlant une partie de l'Épire et du Péloponnèse. Les îles furent ensuite sous domination vénitienne directe, à partir du XVIe siècle.

Comtes palatins de Céphalonie et Zante[modifier | modifier le code]

Maison capétienne d'Anjou-Sicile[modifier | modifier le code]

Dynastie Tocco[modifier | modifier le code]

Conquête par les Ottomans mais l'île de Céphalonie est reprise par Venise en 1500.

Souverains titulaires[modifier | modifier le code]

Après sa mort les îles restent sous l'administration directe de la république de Venise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cette île est apportée en dote par une fille du despote Nicéphore Ier d'Épire qui épouse de Jean Ier Orsini René Grousset L'Empire du Levant Payot Paris réédition 1979 (ISBN 222812530X) p. 561-562


Source[modifier | modifier le code]

  • Venance Grumel Traité d'Études Byzantines Volume I « La Chronologie » P.U.F Paris 1958: Chapitre XVII « Comtes palatins de Céphalonie, ducs de Leucade et de Zante » p. 409.