Irène Doukas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Irène Doukas ou Doukaina (en grec Εἰρήνη Δούκαινα) (1066-1123 ou 1133), est la femme de l'empereur byzantin Alexis Ier Comnène et la mère de Jean II Comnène et d'Anne Comnène.

Elle est la fille d'Andronic Doukas et de Marie de Bulgarie et par conséquent est issue de l'une des plus importantes et des plus puissantes familles de l'Empire byzantin, les Doukas. Ainsi Alexis Comnène, en l'épousant en 1078, s'attache un parti non négligeable pour conforter son trône.

De son mariage avec Alexis naissent sept enfants :

Elle fonda deux monastères qui se jouxtaient : celui du Christ Philanthrope (fondation antérieure à 1107) et celui de la Théotokos Kécharitôménè (« Vierge Pleine de Grâce ») dont il reste le typikon, document de fondation qui date d'environ 1110[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Gautier, « le typikon de la Théotokos Kécharitôménè » (présentation et édition du texte), Revue des études byzantines 43, 1985, p. 5-165.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les bâtiments de ces deux monastères ont disparu. Selon Raymond Janin, ils se trouvaient à l'intérieur de la Muraille de Théodose, à environ 500 mètres de la Porte de Charisios, non loin de Saint-Sauveur-in-Chora. Selon son typikon, le monastère de la Kécharitôménè fut installé dans les bâtiments d'un établissement plus ancien.