Jean-Marie Petitclerc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Marie Petitclerc
Image illustrative de l'article Jean-Marie Petitclerc
Jean-Marie Petitclerc en 2012.
Biographie
Naissance 2 février 1953 (61 ans)
Thiberville
Autres fonctions
Fonction religieuse
Salésien
Fonction laïque
Éducateur spécialisé
Écrivain

Jean-Marie Petitclerc, né le 2 février 1953 à Thiberville (France), est un prêtre catholique salésien, polytechnicien, éducateur spécialisé, expert des questions d'éducation dans les zones sensibles, et écrivain.

Dans À la rencontre des jeunes... au puits de la Samaritaine (2007), il confie trois clés de compréhension de ses écrits et, peut-être, de son ministère. Ce qu'il appelle ses « sources d'inspiration » : son expérience pastorale elle-même, celle d'éducateur et de prêtre ; Jean Bosco, qu'il qualifie d'initiateur de la démarche du "aller vers", par opposition à celle du "faire venir" et Guy Lafon, qu'il a eu comme professeur à l'Institut catholique de Paris et qu'il affirme être son initiateur à la lecture et à l'interprétation des textes bibliques[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Marie Petitclerc en 2012.

Élevé dans une famille de médecins en Normandie, il étudie au Lycée Privé Sainte-Geneviève puis intègre l'École polytechnique en 1971. À sa sortie en 1974, il hésite entre engagement religieux et politique. Très sportif, il est hospitalisé à cause d'une pratique trop intensive de l’athlétisme. Cloué sur un lit d'hôpital pendant 18 mois, il renonce à la politique.

Par hasard, il tombe sur une biographie de Jean Bosco, fondateur des Salésiens. Cette période de réflexion lui permet de choisir une nouvelle voie, celle tracée par ce dernier. Devenu prêtre salésien, il suit une formation d'éducateur spécialisé et fonde un club de prévention spécialisée à Chanteloup-les-Vignes. Il dirige ensuite un foyer d'action éducative « habilité justice » qui accueille des mineurs confiés par des magistrats. Il est rappelé à Chanteloup-les-Vignes au moment des émeutes urbaines de 1991 et initie la « médiation sociale ».

Fondateur et directeur de l'association « Le Valdocco »[2] à Argenteuil, directeur de l'Institut de Formation aux Métiers de la Ville[3] à Argenteuil, il devient chargé de mission au Conseil général des Yvelines. En septembre 2004, il rejoint Tassin-la-Demi-Lune, à l'ouest de Lyon, où il monte une antenne du Valdocco et reprend un atelier chantier d'insertion, ARPPE, devenue ACIRPE[4] en 2007. Très impliqué dans le scoutisme, il est aumônier de groupes Scouts et Guides de France à Tassin-la-Demi-Lune et à Lyon.

Connu pour ses nombreuses conférences et ses ouvrages, sur le thème de l'éducation et des actions de prévention. Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. Il a créé de nombreux mouvements et associations, notamment Teamville et Campobosco.

En juin 2007, il est nommé 'chargé de mission' au cabinet de Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville, responsable de la coordination des acteurs locaux[5], poste qu'il quitte début février 2009, pour se consacrer pleinement à la direction de l'association Le Valdocco, et notamment à Laurenfance, le foyer pour jeunes en difficulté ouvert à Tassin la Demi-Lune par l'association[6].

Depuis septembre 2009, et à titre provisoire, il est le supérieur de la communauté salésienne de l'Institution Notre-Dame des Minimes, établissement scolaire privé lyonnais. Il est également le supérieur de la communauté salésienne "Dominique Savio" de Tassin-la-Demi-Lune, et ce depuis 2004.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • Éduquer aujourd'hui pour demain : quels repères pour une pratique chrétienne de l'éducation ?, Mulhouse, Éditions Salvator, 1988 (ISBN 2-7067-0109-9)
  • Cette prévention dite spécialisée, Paris, Fleurus, 1988 (ISBN 2-215-01091-6), avec Victor Girard et Jean Royer
  • Respecter l'enfant : réflexion sur les droits de l'enfant, Mulhouse, Salvator, 1989 (ISBN 2-7067-0153-6)
  • Le pari éducatif : conflit, handicap, maladie, Paris, Centurion, 1991 (ISBN 2-227-20218-1), avec José Davin
  • Dire Dieu aux jeunes d'aujourd'hui, Caen, éd. Don Bosco, 1994 (ISBN 2-9062-9553-1)
  • La banlieue de l'espoir, Paris, éd. Don Bosco, 1995 (ISBN 2-906295-61-2)
  • Dire Dieu aux jeunes, Mulhouse, Salvator, 1996 (ISBN 2-7067-0169-2)
  • Le jeune, l'éducateur et la loi, Paris, éd. Don Bosco, 1998 (ISBN 2-9062-9576-0)
  • La violence et les jeunes, Paris, Salvator, 1999 (ISBN 2-7067-0213-3)
  • Les nouvelles délinquances des jeunes : violences urbaines et réponses éducatives, Paris, Dunod, 2001 (ISBN 2-10-004681-0)
  • Le Valdocco d'Argenteuil, Paris, éd. Don Bosco, 2001 (ISBN 2-9062-9593-0)
  • L'IFMV Valdocco, Institut de formation aux métiers de la ville, Paris, éd. Don Bosco, 2001 (ISBN 2-914547-00-5)
  • Pratiquer la médiation sociale : Un nouveau métier de la ville au service du lien social, Paris, Dunod, 2002 (ISBN 2-10-004817-1)
  • Et si on parlait de la violence ?, Paris, Presses de la Renaissance, 2002 (ISBN 2-85616-854-X)
  • Y'a plus d'autorité, Ramonville-Saint-Agne, Erès éd., 2003 (ISBN 2-7492-0214-0)
  • Spiritualité de l'éducation : Lecture éducative de pages évangéliques, Paris, éd. Don Bosco, 2003 (ISBN 2-914547-13-7)
  • Et si on parlait du suicide des jeunes, Paris, Presses de la Renaissance, 2004 (ISBN 2-7509-0048-4)
  • Enfermer ou éduquer ? : les jeunes et la violence, Paris, Dunod, 2004 (ISBN 2-10-007379-6)
  • Mon combat contre la violence : entretiens avec Yves de Gentil-Baichis , Paris, Bayard, 2005 (ISBN 2-227-47396-7)
  • Éducation non violente, Saint-Maurice (Suisse), édition Saint-Augustin, 2005 (ISBN 2-88011-384-9)
  • Tu peux changer le monde ! , Paris, Salvator, 2006 (préface rédigée par Jean-Marie Petitclerc; auteurs : Charles Delhez, Nadine Monsée-Deglin, Bernadette Wiame, et al.) (ISBN 2-7067-0416-0)
  • Accompagner un jeune blessé : sur le chemin d'Emmaüs, Nouan-le-Fuzelier, éd. des Béatitudes, 2006 (ISBN 2-84024-257-5)
  • Chemin de croix, Paris, Salvator, 2007 (ISBN 978-2-7067-0472-7)
  • Prières glanées, Namur/Paris, Fidélité, 2007 (ISBN 978-2-87356-366-0)
  • À la rencontre des jeunes ... au puits de la Samaritaine, Paris, Salvator, 2007 (ISBN 978-2-7067-0522-9)
  • Lettre ouverte à ceux qui veulent changer l'école, Paris, Bayard, 2007 (ISBN 978-2-227-47651-6)
  • Pour en finir avec les ghettos urbains, Paris, Salvator, 2009 (ISBN 978-2-7067-0650-9)
  • Pourquoi je suis devenu ... prêtre et éducateur, Montrouge, Bayard, 2009 (ISBN 978-2-227-47901-2), propos recueillis par Pierrette Rieublandou

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A la rencontre des jeunes, Salvator, 2007, pages 12-18. Concernant Guy Lafon en particulier, il écrit : «Troisième source d'inspiration, les clefs de lecture que m'a transmises le Père Guy Lafon, l'un de mes professeurs à l'Institut catholique de Paris, où je préparais ma licence de théologie. (...) Je ne saurai jamais assez lui rendre hommage pour tout ce qu'il m'a appris » (pages 17-18)
  2. Site Le Valdocco
  3. Site Le Valdocco, Institut de Formation aux Métiers de la Ville
  4. Site Le Valdocco, ACIRPE
  5. "Christine Boutin, ministre du logement et de la ville, n’a pas hésité à appeler à ses côtés le Père Jean-Marie Petitclerc, acteur social reconnu à Argenteuil (Val-d’Oise) et à Lyon, où il continue de diriger une association d’aide aux jeunes en difficulté. « Il a été recruté pour ses compétences, souligne l’entourage de la ministre. Il se trouve qu’il est prêtre, il n’est pas pour autant l’aumônier du ministère ! ». Proche de personnalités de gauche, le nouveau chargé de mission pour les relations avec les acteurs locaux « se réjouit d’appartenir à un pays où les convictions religieuses n’empêchent pas d’exercer un certain nombre de responsabilités », rapporte La Croix du 25 juin". (Le Monde, jeudi 5 juillet 2007)
  6. « Le conservatisme de notre pays me désole », sur la-croix.com,‎ 22 décembre 2008 (consulté le 15 novembre 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]