Jean-Marc Gales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Marc Gales

Naissance 1962
Nationalité Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Profession Directeur général des marques

De nationalité luxembourgeoise, Jean-Marc Gales a été nommé en mars 2009 directeur général de Citroën par le PDG Christian Streiff, en replacement de Gilles Michel, qui avait quitté le groupe PSA en décembre 2008.

Ancien directeur des ventes mondiales de Mercedes-Benz depuis 2006, il est nommé membre du directoire de PSA Peugeot-Citroën lors de la réunion du Conseil de surveillance du 21 avril 2009.

Titulaire d'un master en sciences du management (Imperial College London) et ingénieur diplômé en génie mécanique (Université de Karlsruhe), il est entré chez BMW en 1990 où il a occupé différents postes de direction (planning stratégique, coordination groupe, organisation). Il est ensuite chez Volkswagen de 1998 à 2003 où il sera directeur du marketing stratégique puis directeur du marketing groupe. Puis chez General Motors de 2003 à 2006, où il sera successivement directeur général véhicules utilitaires légers et directeur général ventes, marketing, après-vente Europe Centrale pour Opel et Saab[1].

Le 19 juin 2009, Philippe Varin élargit ses fonctions aux deux marques du groupe PSA, ce pilotage des deux marques étant une première dans le groupe[2].

Le 5 janvier 2012, Jean-Marc Gales décide de quitter le groupe PSA Peugeot-Citroën, il est amené à prendre la direction de l’association européenne des fournisseurs automobiles[3] CLEPA. Il est remplacé dans ses fonctions par Frédéric Saint-Geours[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Marc Gales, nommé DG de Citroën », Autoactu.com (payant),‎ 13 février 2009 (consulté le 15 février 2009)
  2. « Philippe Varin remanie en profondeur la direction de PSA Peugeot Citroën », Les Echos,‎ 19 juin 2009 (consulté le 20 juin 2009)
  3. « Saint-Geours change de siège chez PSA », Libération,‎ 05 janvier 2012 (consulté le 06 janvier 2012)
  4. « PSA: Frédéric Saint-Geours, le retour du fils prodigue », Le Monde,‎ 04 janvier 2012