Jardin des plantes de Montpellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jardin des plantes de Montpellier
Image illustrative de l'article Jardin des plantes de Montpellier
L'orangerie
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Montpellier
Quartier Centre
Superficie 4,6 ha
Caractéristiques
Création 1593
Type Jardin botanique
Essences 3200 espèces
Gestion
Protection Jardin botanique de France
Lien Internet Article sur le site de l'Université Montpellier 1
Localisation
Coordonnées 43° 36′ 51″ N 3° 52′ 18″ E / 43.6143, 3.8717 ()43° 36′ 51″ Nord 3° 52′ 18″ Est / 43.6143, 3.8717 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Jardin des plantes de Montpellier

Géolocalisation sur la carte : Montpellier

(Voir situation sur carte : Montpellier)
Jardin des plantes de Montpellier
Plaque jardin des plantes.JPG
L'entrée du Jardin des Plantes au boulevard Henri-IV

Le Jardin des plantes de Montpellier est un jardin botanique universitaire fondé en 1593 et qui fait partie intégrante du patrimoine de l'Université Montpellier 1. C'est le plus ancien jardin botanique de France devant celui de Strasbourg fondé en 1619, celui de Paris créé en 1635 et celui de Caen en 1736. Ce jardin a une triple vocation : botanique, historique et universitaire.

Lors de sa fondation en 1593 par Pierre Richer de Belleval, le Jardin des plantes de Montpellier était destiné à la culture des « simples », mais le projet de Richer dépassa rapidement les seules plantes médicinales qui servaient à l’enseignement des futurs médecins et apothicaires pour devenir un véritable outil d’étude botanique, inédit à l’époque.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1593, Henri IV confia à Pierre Richer de Belleval la création d’un jardin botanique suivant le modèle de celui de Padoue créé vers 1545. Le projet prend rapidement de l’ampleur et ne se limite pas à la culture des simples. Richer en publie le catalogue en 1598, mais les guerres de religions qui ravagent la région anéantissent également le jardin lors du siège de la ville en 1622. Richer de Belleval doit tout reprendre à zéro. Au début du XVIIe siècle, le Jardin des Plantes de Montpellier fut non seulement un jardin scientifique, avec son importante collection de végétaux, mais un jardin précurseur dans sa manière d’appréhender le monde végétal dans sa diversité, en reproduisant différents milieux (ombragé, ensoleillé, humide, sablonneux, pierreux…) et en consacrant un emplacement aux plantes exotiques.

En 1851, le botaniste Charles Frédéric Martins est nommé directeur du jardin des plantes de Montpellier, charge qu'il conservera jusqu'en 1879. En 1860, il fit construire une grande serre, dans le jardin botanique de Montpellier, qui porte aujourd'hui son nom, la serre Martins.

Le jardin des plantes aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Sa valeur pédagogique étant reconnue, il est fréquenté par nombre de botanistes, médecins et pharmaciens, écoliers et étudiants mais aussi, par des amateurs de la flore, des touristes et de nombreux amoureux de la nature et des plantes. Le Jardin des Plantes, qui s'étend sur 4,6 hectares, est propriété de l’État, affecté à l’Université Montpellier 1 et géré par l’UFR médecine.

C'est l'un des plus beaux éléments du patrimoine paysager de Montpellier et il a été classé au titre des sites en 1982 et classé Monument historique en 1992. Sa restauration, cadrée par une étude préalable de l'architecte en chef des Monuments historiques, est en cours (2010), avec la réhabilitation de la serre Martins et l'aménagement de ses abords.

Informations pratiques[modifier | modifier le code]

Le jardin des plantes se visite, l’entrée est gratuite.

Horaires d’ouverture :

  • été (du 1er juin au 30 septembre) tous les jours de 12 h à 20 h sauf le lundi
  • hiver (du 1er octobre au 31 mai) tous les jours de 12 h à 18 h sauf le lundi

L'Institut de botanique construit en 1889 par le professeur Charles Henri Marie Flahault et qui jouxte le Jardin des Plantes, est aujourd'hui une propriété de l'Université Montpellier 2. C'est également aujourd'hui le siège du PRES Université Montpellier Sud de France.

Quelques données sur le Jardin des plantes de Montpellier[modifier | modifier le code]

  • Classé site protégé le 12 février 1962, il est classé Monument historique depuis le 3 septembre 1992.
  • Superficie : 46 460 m2
  • Collections :
    • Nombre de végétaux à ciel ouvert : 2 200 espèces dont 760 arbres.
    • Nombre de végétaux en serres : 1 000 espèces, réparties entre : l'orangerie (1804), les serres Planchon : cinq chapelles dont la plus grande consacrée aux plantes d'Amérique du Sud, la serre Martins : cactacées et plantes succulentes, la serre Harant : arbustes tropicaux.
  • Statuaire importante, avec une quinzaine de bustes des médecins-naturalistes ayant œuvré au jardin des Plantes, le monument de Rabelais (1921) et le tombeau de Narcissa (1785-1810), Statue de Carl von Linné.
  • Fonction pédagogique, avec annuellement :
    • des visites universitaires : 200 étudiants de pharmacie et de sciences,
    • des visites scolaires : 3 000 élèves,
    • des stages des professions agricoles et paysagères : 20 à 30 stagiaires,
    • des ateliers de « connaissance des plantes médicinales » pour enfants (300 enfants), ateliers parrainés par l'Institut Klorane,
    • la participation à l'opération « adoptez un jardin » du ministère de l'Éducation nationale avec mini-guide de visite et CD-Rom (collège de Fontcarrade à Montpellier)
    • Diverses manifestations culturelles dont "Primavera" (exposition et vente de plantes rares) qui a lieu chaque année à l'avant dernier dimanche du mois de mars.

Personnalités liées au Jardin des plantes de Montpellier[modifier | modifier le code]

Quelques photographies du Jardin des plantes de Montpellier[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rioux, Jean Antoine, Le Jardin des plantes de Montpellier, Quatre siècles d'histoire : Graulhet : Odyssée, 1994, 230 p. ISBN 2-909478-01-7
  • Rioux, Jean Antoine, Le Jardin des plantes de Montpellier : les leçons de l'histoire. Montpellier : Sauramps Médical, 2004, 114 p. ISBN 2-84023-307-X
  • Rioux, Jean Antoine, "Le jardin des plantes de Montpellier : origine, évolution, avenir" Sites et monuments (bulletin de la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France) no 195 (octobre 2006) - p. 32-35
  • Rioux, Jean Antoine. Écologie, Évolution, un précurseur montpelliérain, Charles-Frédéric Martins, directeur exemplaire du Jardin des plantes. Bull. Acad. Sciences et Lettres de Montpellier,  2011, 42, 325-343.
  • Rioux, Jean Antoine. Le Jardin des plantes de Montpellier. Quatre siècles d'histoire. Montpellier : Sauramps Médical, réédition, 2014, 230 p. ISBN 978-2-84023-932-1
  • Jarry, Daniel & Balmès, Michel. Les Plantes médicinales au jardin botanique : vade-mecum au jardin des plantes de Montpellier. Montpellier : Sauramps Médical, 2004, 104 p. ISBN 2-84023-368-1
  • Jarry, Daniel M. Le jardin des plantes de Montpellier : à découvrir ou à redécouvrir. Montpellier : Sauramps Médical, 2008, 90 p. ISBN 978-2-84023-549-1

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :