Ispica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ispica
Image illustrative de l'article Ispica
Nom sicilien Spaccafurnu
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Sicily (revised).svg Sicile 
Province Raguse 
Code postal 97014
Code ISTAT 088005
Code cadastral E366
Préfixe tel. 0932
Démographie
Gentilé ispicesi
Population 15 554 hab. (31-12-2010[1])
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 47′ 00″ N 14° 54′ 00″ E / 36.78333, 14.9 ()36° 47′ 00″ Nord 14° 54′ 00″ Est / 36.78333, 14.9 ()  
Altitude Min. 170 m – Max. 170 m
Superficie 11 350 ha = 113,5 km2
Divers
Saint patron Madonna del Carmelo
Fête patronale 16 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Ispica

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Ispica

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Ispica
Liens
Site web http://www.comune.ispica.rg.it/

Ispica est une commune de la province de Raguse en Sicile (Italie).

Géographie[modifier | modifier le code]

Ispica est une ville d'environ 15 000 habitants se situant au sud-est de la Sicile, à 30 kilomètres de Raguse et 50 de Syracuse, et à 6 kilomètres de la mer à la hauteur du canal de Sicile, face à l'île de Malte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire d'Ispica est habité depuis l'antiquité. Les grottes à usage d'habitation visibles dans le territoire immédiatement environnant, en particulier à Cava d'Ispica, sont des témoignages de la présence des Sicanes. On trouve aussi des catacombes paléochrétiennes du quatrième siècle, connues comme Catacombe di San Marco. Le port naturel de Porto Ulisse, a été, dans l'antiquité, utilisé probablement comme abri pour des navires en détresse comme le montre une épave d'époque byzantine trouvée dans les années 60[2], ou pour des pirates en fuite, selon le témoignage de Ciceron[3], administrateur de la Sicile pendant quelques années vers -72.

L'église de l'Annunziata est l'un des témoignages de l'architecture baroque à Ispica.

Le premier document écrit qui nomme Hyspicae fundus, est une bulle du pape Urbain II datée de 1093, lors de la libération normande de l'occupation arabe.

La ville doit à la domination espagnole son aspect actuel. Le un tremblement de terre qui frappa toute la Sicile orientale fut à l'origine d'une reconstruction de la région selon le style baroque de l'époque, et comme un grand nombre des villes du sud est de la Sicile, Ispica conserve aussi des nombreux témoignages de l'architecture du début du XVIIIe siècle.

En 1860, la ville fut annexée au royaume d'Italie et, en 1935, elle changea son nom de Spaccaforno à l'actuelle dénomination de Ispica.

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture est l'activité principale d'Ispica. On y trouve des vignobles, des amandes, des olives, des artichauts, des carottes, des oranges, des figues, des figues de barbarie, des tomates et plus récemment de manière plus intensive des tomates cerise.

Bien qu'Ispica possède plusieurs monuments d'époque baroque et des plages de sable fin, le tourisme peine à se développer.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
17 mai 2005 en cours Pietro Rustico Centro-Destra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Santa Maria del Focallo, Marina Marza

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Modica, Noto (SR), Pachino (SR), Pozzallo, Rosolini

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. History and archeology of the Ship
  3. Ciceron, Le livre V contre Verres