Raguse (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raguse.
Raguse
Vue d'Ibla depuis Ragusa-Nuova
Vue d'Ibla depuis Ragusa-Nuova
Noms
Nom italien Ragusa
Nom sicilien Raùsa
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Sicily (revised).svg Sicile 
Province Raguse 
Code postal 97100
Code ISTAT 088009
Code cadastral H163
Préfixe tel. 0932
Démographie
Gentilé ragusani
Population 73 743 hab. (31-12-2010[1])
Densité 167 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 56′ 00″ N 14° 45′ 00″ E / 36.93333, 14.7536° 56′ 00″ Nord 14° 45′ 00″ Est / 36.93333, 14.75  
Altitude Min. 520 m – Max. 520 m
Superficie 44 237 ha = 442,37 km2
Divers
Saint patron San Giovanni Battista (Raguse), San Giorgio (Raguse Ibla)
Fête patronale 29 août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Raguse

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Raguse

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Raguse
Liens
Site web http://www.comune.ragusa.it/

Raguse est une ville italienne, chef-lieu de la province de même nom en Sicile.
La ville est divisée en deux parties : la ville haute Ragusa Nuova et une ville basse, plus ancienne, Ragusa Ibla. Saint Georges est le patron de la ville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Raguse (période : 1981-2010)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 7,3 7,5 9,6 10,1 12,4 15,7 18,8 20,1 19,5 15,5 11,2 7,6 12,9
Température maximale moyenne (°C) 13,7 16,8 18,5 20,2 23,3 28,7 30,3 31,1 28,8 24,3 16,6 14,4 22,2
Source : Servizio Meteorologico[2]


Histoire[modifier | modifier le code]

Le site de Raguse est occupé depuis l'Antiquité. Cet habitat antique, puis médiéval, correspond à l'actuel quartier d'Ibla (nom de la ville ancienne). En 1693, un terrible séisme frappe la ville et la détruit en grande partie. Lors de la reconstruction après le séisme, deux clans s'affrontent : les bourgeois qui souhaitent rebâtir ailleurs, et les nobles, qui préfèrent rester sur place. La reconstruction se fera sur les bases médiévales à Ibla, et une nouvelle ville voit le jour au-dessus des vieux quartiers. "Ragusa-Nuova" (Raguse la Neuve) contraste donc par ses rues larges, rectilignes, et ses majestueux édifices baroques. Ibla garde son cachet médiéval, dominée par le dôme Saint-Georges (Duomo San Giorgio) (en restauration), avec ses ruelles tortueuses et ses nombreuses maisons et églises baroques.

Pendant longtemps, l'agglomération sera donc divisée en deux communes administrativement autonomes. C'est en 1926 qu'a eu lieu la réunification des deux parties en une seule commune.

Culture[modifier | modifier le code]

Ragusa Nuova[modifier | modifier le code]

Église delle Anime del Purgatorio
  • Le quartier de Ragusa-Nuova domine le quartier d'Ibla. Construit à l'issue du tremblement de terre de 1693, il offre une belle ordonnance baroque avec ses rues rectilignes. Du fait du classement au patrimoine mondial de l'humanité, des monuments comme la cathédrale Saint-Jean-Baptiste sont actuellement en restauration.
  • Monuments :
    • Musée archéologique (Museo archeologico)
    • Cathédrale Saint-Jean Baptiste (Cattedrale di San Giovanni Battista)
    • Palais Bertini (Palazzo Bertini)
    • Palais Consentini (Palazzo Consentini)
    • Palais Nicastro (Palazzo Nicastro)
    • Église Sainte-Marie-de-l'Itrie (Santa Maria dell'Idria)
    • Santa Maria Delle Scale

Ragusa Ibla[modifier | modifier le code]

Ragusa Ibla
  • Palazzo La Rocca
  • Duomo San Giorgio (Dôme Saint-Georges)
    • Construit en 1775 sur les dessins de Rosario Gagliardi, il se vit adjoindre au XIXe siècle un énorme dôme qui brise quelque peu la beauté de l'édifice (en restauration actuellement).
  • Cattedrale di San Giovanni Battista , (cathédrale Saint-Jean-Baptiste) la cathédrale du diocèse de Raguse.
  • San Giuseppe (Saint-Joseph) :
  • Palais Donnafugata (sur la Piazza Duomo):
    • Il s'agit de la résidence du baron de Donnafugata, Corrado Arezzo (sénateur du royaume d'Italie en 1865), au XIXe siècle. On remarquera le balcon en saillie sur la façade, clos par des volets en bois, et qui, dit-on, servait de point de vue sur la Piazza Duomo à la baronne. Le baron fit entre autres aménager le Château de Donnafugata, à une quinzaine de kilomètres de là, dans un style néo-gothique assez lourd.
  • Jardin Hybléen (Giardino Ibleo) :
    • Ces jardins, à l'extrémité orientale de la ville, dominent la vallée. On appréciera, pendant les périodes de forte chaleur, sa terrasse et ses allées ombragées par des palmiers et autres végétaux.
    • Trois églises de style baroque s'y dressent : San Vincenzo Ferreri (du XVIIIe siècle, avec un ravissant clocher couvert de majoliques), San Giacomo (du XVIe siècle, façade datée de 1903, et à côté de laquelle se situent les fondations d'un temple antique), et le Convento dei Cappucini (couvent des capucins).
    • À proximité immédiate des jardins, subsiste un des derniers vestiges visibles de la ville médiévale. Il s'agit du magnifique portail de San Giorgio Vecchio, de style gothique, datant de la deuxième moitié du XVe siècle, et dernier témoin de cette église détruite par le tremblement de terre de 1693.

Aux alentours[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
27 juin 2006 24 juin 2013 Emanuele Dipasquale PDL  
27 juin 2006 en cours Federico Piccitto M5S  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Ariazza
  • Bocampello
  • Calafato
  • Carnesala Gargallo
  • Castellana
  • Castiglione
  • Cava Giumente
  • Cilone
  • Cisternazzi
  • Conservatore
  • Costa
  • Cutalia
  • Donnafugata
  • Fargione
  • Gaddimeli II
  • Galerme
  • Gallina
  • Gelso
  • Genisi
  • Gisolfo
  • Granatello
  • Imperatore
  • Magnì
  • Maltempo
  • Marchesa Monte Margi
  • Menta
  • Mistretta
  • Monsovile
  • Montesano
  • Nunziata
  • Palazzello
  • Palazzola
  • Pendente
  • Piombo
  • Ponte di Modica
  • Pozzi
  • Pozzallo
  • Punta Braccetto
  • Puntarazzi
  • Salinella
  • Salomone
  • Santa Barbara
  • Sant'Antonino
  • Serra Garofalo
  • Soprano
  • Torre del Mastro
  • Trebastoni
  • Tresauro

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Chiaramonte Gulfi, Comiso, Giarratana, Modica, Monterosso Almo, Rosolini (SR), Santa Croce Camerina, Scicli, Vittoria

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées meteoam.it.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Le commissaire Montalbano, une série télévisée adaptée d'une série de roman, tournée principalement dans cette ville, dont le nom de ville fictif est Vigàta.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]