Insigne de combat des blindés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Insigne de destruction de chars.
Insigne de combat des blindés
Panzerkampfabzeichen
Image illustrative de l'article Insigne de combat des blindés
Insigne de combat des blindés

Type Insigne de combat
Décerné pour Équipage des divisions blindées ayant pris part à des assauts armés
Statut Plus décernée
Description Char d'assaut surmonté d'un aigle nazi, entouré par une couronne ovale de feuilles de chêne.
Chiffres
Date de création 1939
Total de récompensés 22 000 en argent
12 550 en bronze

L’Insigne de combat des blindés (en allemand, Panzerkampfabzeichen) est une décoration militaire allemande du Troisième Reich, créé en 1939, et attribué aux soldats des troupes blindées (Panzetruppen) de la Waffen-SS et de la Wehrmacht durant la seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

L'insigne de combat des blindés a été attribué dans un premier temps dans l'armée allemande lors de la Première Guerre mondiale, et fut plus tard utilisée après la Guerre civile espagnole, à laquelle des volontaires allemands ont participé en 1939.

Il fut réintroduit le 20 décembre 1939 pour récompenser les exploits réalisés par les personnels des Panzers ayant pris part à des assauts armés. Le 6 juin 1940, une classe séparée de l'insigne, en bronze, a été ajoutée pour reconnaître les équipages des véhicules armés autres que les tanks, et les bataillons à pied armés de fusils des divisions blindées.

Classification[modifier | modifier le code]

Insigne en argent[modifier | modifier le code]

La classe argent a été instituée le 20 décembre 1939 par le commandant suprême de la Wehrmacht (OKH), Walther von Brauchitsch.

L'insigne de combat des blindés en argent était décerné aux équipages des blindés tels que les chefs de chars, conducteurs, canonniers ou radio pour avoir pris part à 3 assauts blindés sur 3 jours différents.

Le 31 décembre 1942, cet insigne est également délivré au personnel motocycliste des unités blindées ainsi qu'au personnel des unités de réparations à condition qu'ils soient intervenus sous le feu de l'ennemi pendant 3 jours.

Insigne en bronze[modifier | modifier le code]

La classe bronze a été instituée le 1er juin 1940.

L'insigne de combat des blindés en bronze était décerné aux unités de panzergrenadiers, ainsi qu'aux équipages des véhicules d'assaut, des véhicules de reconnaissance et des véhicules blindés. Les conditions d'obtention étaient les mêmes que pour la classe argent

Variantes avec nombres de jours[modifier | modifier le code]

En 1943, ces récompenses sont estimées insuffisantes pour représenter la longévité opérationnelle des récipiendaires. Le 22 juin 1943, est approuvé par Adolf Hitler quatre nouvelles classes (25, 50, 75, 100) venant s'ajouter aux 2 classes précédentes.

Ces nouveaux chiffres représentent le nombre de jours de combats étalé dans le temps que le récipiendaire a participé et sont indiqués au bas de l'insigne dans un petit cartouche :

  • « 25 » pour 25 jours d'assaut (couronne en argent et tank en bronze noir)
  • « 50 » pour 50 jours d'assaut (couronne et tank en bronze noir)
  • « 75 » pour 75 jours d'assaut (couronne en or et tank en argent)
  • « 100 » pour 100 jours d'assaut (couronne en or et tank en bronze)

Insigne d'assaut des blindés de la Luftwaffe[modifier | modifier le code]

Le 3 novembre 1944, le Reichsmarschall Hermann Göring créa l'Insigne de combat des chars de la Luftwaffe, honorant les troupes blindées de la Luftwaffe. Elle concernait les grenadiers des blindés, conducteurs, radios, mécaniciens et leur personnel médical.

Description[modifier | modifier le code]

L'insigne en argent ou en bronze était composé d'une couronne ovale de feuilles de chêne, à travers laquelle sortait un char d'assaut, surmonté d'un aigle nazi.

Celui de la Luftwaffe possédait l'aigle de la Luftwaffe à la place de l'aigle nazi au-dessus du char coloré en noir.

Port[modifier | modifier le code]

L'insigne d'assaut des blindés se portait sur la poche de poitrine gauche de l'uniforme ou sous cette poche si la croix de fer de 1re classe s'y trouvait déjà.

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

Il y eut environ 22 000 récipiendaires pour l'insigne d'assaut des blindés en argent et environ 12 550 en bronze.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Conformément à la Loi sur les titres, ordres et décorations du 26 juillet 1957, le port de l'Insigne de combat des blindés dans la version du Troisième Reich a été autorisé en Allemagne de l'Ouest, à condition que la Svastika (croix gammée) soit enlevée.

Il est encore aujourd'hui décerné aux équipages des divisions blindées de la Bundeswehr, l'armée allemande.

Voir également[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]