Ian Hacking

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ian Hacking

Ian Hacking, né en 1936 à Vancouver (Colombie-Britannique), est un épistémologue canadien spécialiste de philosophie des sciences.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Formé à l'université de la Colombie-Britannique puis à Cambridge, il a enseigné notamment à Cambridge, Stanford et à l'université de la Colombie-Britannique. Nommé professeur à l’Université de Toronto en 1982, il a également été professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Philosophie et histoire des concepts scientifiques de 2000 à 2006.

Hacking a apporté d'importantes contributions dans des domaines variés: philosophie du langage, philosophie et histoire de la physique, de la logique, des statistiques et des probabilités, philosophie et histoire de la psychologie et de la psychiatrie. Il s’intéresse également aux styles de raisonnement scientifique :

  • le style du laboratoire (né au XVIIe siècle) qu’il étudie dans Concevoir et expérimenter. Pour Hacking, la philosophie des sciences, loin de se cantonner aux théories qui représentent le monde, doit aussi analyser les pratiques scientifiques qui le transforment.
  • les statistiques et les probabilités (nées au XVIIe siècle) dont Hacking montre la place croissante dans les sciences, qui renoncent dans bien des disciplines au déterminisme, et dans la vie quotidienne (L'Émergence de la probabilité).
  • la classification : en sciences humaines, le fait de classer les individus influence leur comportement et modifie la classification par un effet de boucle ce qui n’est pas le cas en sciences naturelles. Des études de cas sur les enfants maltraités ou les malades mentaux, dans L’Ame réécrite et Les Fous voyageurs, viennent étayer cette affirmation. (Entre science et réalité : La construction sociale de quoi ?).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Il a obtenu de nombreux prix et distinctions, notamment:

Publications[modifier | modifier le code]

  • L’Émergence de la probabilité, Paris, Seuil, 2002; traduction de The Emergence of Probability, 1975.
  • Concevoir et expérimenter, Paris, Christian Bourgois, 1989
  • The Taming of Chance, Cambridge University Press, 1990
  • Le Plus pur nominalisme. L'énigme de Goodman: 'Vleu' et usages de 'Vleu', Combas, Éditions de l'Éclat, 1993
  • L’Âme réécrite, Paris, les Empêcheurs de penser en rond, 1998
  • Entre science et réalité : La construction sociale de quoi ?, Paris, La Découverte, 2001
  • An Introduction to Probability and Inductive Logic. New York: Cambridge University Press, 2001. Adaptation française par Michel Dufour, L’Ouverture au probable, Paris, Armand Colin, 2004
  • Les Fous voyageurs, Paris, les Empêcheurs de penser en rond, 2002
  • Historical Ontology, Harvard University Press, 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Albert Dadas

Liens externes[modifier | modifier le code]