Prix Holberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le prix international Holberg récompense des travaux scientifiques en sciences humaines, en sciences sociales, en droit ou en théologie. Il est doté d'un montant de 4,5 millions de couronnes norvégiennes (environ 610 000 euros)[1]. Ce prix est considéré comme l'équivalent du Nobel pour les arts et lettres, les sciences humaines, le droit et la théologie[2].

Ce prix tient son nom de Ludvig Holberg, universitaire et dramaturge dano-norvégien, né en 1684 à Bergen (Norvège). Professeur en métaphysique, logique, rhétorique latine et histoire, il révolutionna ces disciplines.

Lauréats[modifier | modifier le code]

Prix Nils Klim[modifier | modifier le code]

Le Comité du Prix Holberg décerne également le prix Nils Klim, qui récompense de jeunes chercheurs des pays nordiques, travaillant dans les mêmes disciplines que le prix Holberg[4].

Critiques et controverse[modifier | modifier le code]

Dans une tribune publiée en 2006, Jon Elster dénigre l'attribution du prix à Julia Kristeva et Shmuel Eisenstadt et insinue que le prix leur a été attribué grâce aux connexions qu'ils pouvaient avoir avec les membres du jury[Informations douteuses][5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « L'anthropologue français Bruno Latour reçoit le prix Holberg en Norvège », Le Monde,‎ 13 mars 2013 (lire en ligne)
  2. (en)« Sociologist Manuel Castells wins 2012 Holberg Prize », sur University World News,‎ 15 avril 2012
  3. « Michael Cook : Statement from the Holberg Committee », sur holbergprisen.no (consulté le 21 avril 2014)
  4. (en)« Présentation du Prix Nils Klim », sur Holberg Prize
  5. (no) Jon Elster, « Mye høflighet, lite kvalitet », Aftenposten,‎ 2 novembre 2006 (lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]