Hydrogénation par transfert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'hydrogénation par transfert est une technique d'hydrogénation dans laquelle la source en hydrogène n'est pas le dihydrogène, mais un autre « donneur en hydrogène ». Ces donneurs sont souvent des solvants comme l'hydrazine, le dihydronaphtalène, le dihydroanthracène, l'isopropanol, l'acide méthanoïque[1], ou encore le cyclohexadiène.

En synthèse organique, l'hydrogénation par transfert est utile pour la réduction de composés insaturés polaires comme les cétones, les aldéhydes ou les imines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) T. van Es et B. Staskun, « Aldehydes from Aromatic Nitriles: 4-Formylbenzenesulfonamide », Org. Synth., vol. 51,‎ 1971, p. 20 (ISSN 0078-6209, DOI 10.15227/orgsyn.051.0020).