Liquéfaction du charbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La liquéfaction du charbon désigne les procédés physico-chimiques qui permettent d'obtenir des hydrocarbures liquides à partir de charbon. Ces procédés, connus depuis le début du XXe siècle, connaissent au début du XXIe siècle un regain d'intérêt en raison de la différence de prix croissante entre le charbon et le pétrole. On utilise alors plus fréquemment l'abréviation CtL, soit en anglais Coal to Liquids. Le mélange d'hydrocarbures obtenus peut être aisément raffiné pour fournir des carburants.

Procédés[modifier | modifier le code]

Chimiquement parlant, l'objectif est d'élever le ratio hydrogène/carbone, pour le porter d'environ 0.5 (charbon) à 2 (hydrocarbures d'utilisation courante). Il existe deux familles de méthodes :

  • la voie indirecte, développée par Fischer et Tropsch qui ont breveté un procédé qui porte leur nom, passe par la gazéification préalable du charbon au moyen d'oxygène et de vapeur d'eau ; le gaz de synthèse obtenu réagit sur des catalyseurs appropriés pour fournir des hydrocarbures liquides, principalement paraffiniques[1],[2] (voir Procédé Fischer-Tropsch).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Procédés de liquéfaction du charbon, L'Encyclopédie canadienne
  2. Liquéfaction du charbon, Techniques de l'ingénieur