Huttonia palpimanoides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Huttonia palpimanoides, unique représentant du genre Huttonia et de la famille des Huttoniidae, est une espèce d'araignées aranéomorphes[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce est endémique de Nouvelle-Zélande[1].

Description[modifier | modifier le code]

Huttonia sp.

Les membres de cette famille mesurent de 4,0 à 5,5 mm et comptent huit yeux[2].

Paléontologie[modifier | modifier le code]

Cette famille est connue depuis le Crétacé[3]. Les fossiles découverts dans de l'ambre du Manitoba au Canada n'ont pas été nommés[4].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Cette famille rassemble une espèce décrite dans un genre[1] mais il existerait vingt autres espèces[5].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • O. Pickard-Cambridge, 1879 : On some new and rare spiders from New Zealand, with characters of four new genera. Proc. zool. Soc. Lond., vol. 1879, p. 681-703 (texte intégral).
  • Simon, 1893 : Histoire naturelle des araignées. Paris, vol. 1, p. 257-488 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Forster & Platnick, 1984 : A review of the archaeid spiders and their relatives, with notes on the limits of the superfamily Palpimanoidea (Arachnida, Araneae). Bulletin of the American Museum of Natural History, no 178, p. 1-106 (texte intégral).
  3. Dunlop, Penney & Jekel, 2014 : A summary list of fossil spiders and their relatives. in Platnick, 2014 : The world spider catalog (American Museum of Natural History).
  4. Penney & Selden, 2006 : First fossil Huttoniidae (Araneae), in Late Cretaceous Canadian Cedar and Grassy Lake ambers. Cretaceous Research, vol. 27, no 3, p. 442–446.
  5. Forster & Forster, 1999 : Spiders of New Zealand and their Worldwide Kin. University of Otago Pross, Dunedin, p. 1-312