Hubert Coppenrath

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hubert Coppenrath
Image illustrative de l'article Hubert Coppenrath
Biographie
Naissance 18 octobre 1930 (84 ans)
à Papeete (Polynésie française)
Ordination sacerdotale 27 juin 1957
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 21 février 1998 par
Mgr Michel Coppenrath
Dernier titre ou fonction Archevêque émérite de Papeete
Archevêque de Papeete
4 juin 199931 mars 2011
Précédent Michel Coppenrath
Archevêque coadjuteur de Papeete
21 novembre 19974 juin 1999

Blason
« In Spiritu Sancto »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Hubert Coppenrath, né le 18 octobre 1930 à Papeete (Tahiti), est un évêque catholique français, archevêque émérite de Papeete depuis 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après être entré au Séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux, Hubert Coppenrath a poursuivi ses études à l'Institut catholique de Paris où il a obtenu une licence de théologie.

Il a été ordonné prêtre de Papeete (Tahiti, Polynésie française) le 27 juin 1957.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Prêtre[modifier | modifier le code]

Après avoir été vicaire à la cathédrale de Tahiti, il a été nommé curé de Arue en 1959, puis curé de la cathédrale en 1967 et curé des îles de l'Est en 1989.

En parallèle, il a été directeur de l'enseignement catholique de 1961 à 1971, directeur de l'école des diacres de 1977 à 1997 et vicaire général de 1993 à 1997.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé archevêque coadjuteur de Papeete le 21 novembre 1997, il a été consacré le 21 février 1998. Il est archevêque de Papeete du 4 juin 1999 à son retrait le 31 mars 2011 à l'age de 80 ans.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Crise politique en Polynésie française[modifier | modifier le code]

En octobre 2004, face à la grave crise politique que secoue la Polynésie Française, divisée entre l'UMP Gaston Flosse et l'indépendantiste Oscar Temaru, Mgr Coppenrath appelle le pouvoir central à prendre ses responsabilités[1].

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Frères dans la vie et dans l'épiscopat[modifier | modifier le code]

Fait rarissime, Mgr Hubert Coppenrath a été le coadjuteur puis a succédé à son propre frère Mgr Michel Coppenrath à la tête de l'archidiocèse de Papeete. C'est d'ailleurs lui qui l'a consacré évêque[2].

Les possédés de Faaite[modifier | modifier le code]

Mgr Hubert Coppenrath est intervenu pour faire cesser le massacre du « renouveau charismatique » sur l'atoll de Faaite (Tuamotu).[réf. nécessaire]

Distinction[modifier | modifier le code]

Le 12 juin 2003, Mgr Hubert Coppenrath est nommé chevalier dans l'Ordre de la Légion d'honneur[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]