Horace Pippin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Horace Pippin (22 février 1888 – 6 juillet 1946) était un peintre afro-américain autodidacte qui travailla dans le style naïf. Son travail représente l'injustice de l'esclavage et de la ségrégation raciale.

Horace Pippin est né à West Chester (Pennsylvanie) et grandit à Goshen (New York). Il fréquenta des écoles ségrégées jusqu'à 15 ans, âge auquel il commença à travailler[1]. Il servit dans le 369e régiment d'infanterie durant la Première Guerre mondiale et perdit son bras droit dans les combats. Il commença à peindre dans les années 1930. Sa toile la plus connue est un autoportrait de 1941.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Forgey, 1977, p. 74

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forgey, Benjamin, 1977, "Horace Pippin's 'personal spiritual journey'", ARTnews 76 (Summer 1977): pp. 74-xx
  • "Pippin, Horace." Grolier Encyclopedia of Knowledge, volume 15, copyright 1991. Grolier Inc., ISBN 0-7172-5300-7