Homi Jehangir Bhabha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Homi Jehangir Bhabha

Homi Jehangir Bhabha (né le 30 octobre 1909 à Bombay – mort le 24 janvier 1966 au Mont Blanc) est un physicien nucléaire indien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Physicien de renom, Homi Jehangir Bhabha est le père des sciences nucléaires en Inde. En 1955, il préside la conférence de l'ONU sur les usages pacifiques du nucléaire.

Avec le premier ministre indien Lal Bahadur Shastri, il militait pour la non prolifération nucléaire à fins militaires mais ce dernier décède brutalement d'une attaque cardiaque le 11 janvier 1966. Bhabha, lui, disparaîtra moins de 2 semaines plus tard dans le crash du Boeing 707 Kangchenjunga d'Air India (vol 101 Air India) sur les pentes du Mont Blanc (Glacier des Bossons), alors qu'il se rendait à deux conférences pacifistes : l'une à Vienne (de l'Agence internationale de l'énergie atomique), l'autre quelques jours plus tard à Genève. Dans son livre Crash au Mont-Blanc publié en 1991 (Glénat, nouvelle édition 2013, édition le Petit Montagnard), Françoise Rey révèle la polémique qui a suivi le crash, une équipe de journalistes menée par l'alpiniste René Desmaison ayant accédé aux lieux du drame sans autorisation pour chercher les preuves d'une collision.

Bhabha est devenu membre de la Royal Society le 20 mars 1941 et a reçu le prix Adams en 1942.

Un cratère lunaire porte son nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Homi Jehangir Bhabha (1909-1966) (biographie), sur le site du Department of Atomic Energy (India) (en)