Hipparque (tyran)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hipparque.

Hipparque, (en grec ancien Ἵππαρχος / Hípparkhos) (en grec ancien († Athènes, -514), l'un des Pisistratides, tyran d'Athènes.

Fils cadet de Pisistrate, cousin de Solon qui s’était rendu maître de la Cité en prenant l’Acropole par la ruse, il reçoit à la mort de celui-ci, en -527, le pouvoir conjointement avec son frère Hippias jusqu’en -514 . Il est transmis "comme un bien de famille"[1].

Version de Thucydide[modifier | modifier le code]

Selon Thucydide, il n'est néanmoins qu'un fantoche, et le véritable pouvoir est aux mains d'Hippias. Fin lettré, il accueille à sa cour les poètes Anacréon de Téos et Simonide de Céos, et constitue une imposante bibliothèque.

En -514, il est assassiné par les tyrannoctones, Harmodios et Aristogiton. S'il faut en croire Hérodote et Thucydide, Harmodios avait repoussé les avances d'Hipparque. Celui-ci, pour se venger, avait alors refusé d'admettre la sœur d'Harmodios parmi les canéphores des Panathénées (jeunes femmes qui portaient sur leur tête des corbeilles entourées de guirlandes de fleurs qui contenaient des objets dédiés au culte d'Athéna), insinuant qu'elle n'était pas vierge. La suppression de la dignité de canéphore revenait à outrager la famille. Furieux, Harmodios, aidé de son amant Aristogiton, mit alors en place sa conjuration, avec la volonté d’assassiner les deux frères[1] mais ils parvinrent seulement à poignarder Hipparque. Leur mobile consistait également à interrompre la tyrannie mise en place par Pisistrate en – 546 avant J.-C. Harmodios et Aristogiton, qui furent condamnés à mort, furent ensuite célébrés en tant que héros de la démocratie. Des statues les représentant (« les Tyrannoctones » – Aristogiton et Harmodios) sont exposées au Musée national archéologique de Naples[2].

Version de Platon[modifier | modifier le code]

Dans son livre Hipparque, Platon fait dire à Socrate beaucoup de bien sur Hipparque qui aurait introduit à Athènes les livres d'Homère, attiré des savants, fait construire des hermès sur lesquels il avait inscrire des maximes pour "enseigner la sagesse"[3].

Platon ne partage pas la même vision sur les raisons de l'assassinat de Hipparque que Hérodote et Thucydide : il fait dire à Socrate qu'Hipparque, homme bien-né, admirait la sagesse d'Aristogiton, qui l'a formé. Harmodios, amant d'Aristogiton, après avoir fait la connaissance d'Hipparque, faisait de lui un rival amoureux. Hipparque les rejeta tous deux par méfiance, tomba amoureux d'un autre adolescent qui les éloigna, et les Tyrannoctones se vengèrent de l'affront[4].

Effets de la mort d’Hipparque[modifier | modifier le code]

Hippias fit tuer de nombreux citoyens qu’il soupçonnait d’avoir participé au complot[5]. Sa mort livra Athènes à la gouvernance tyrannique de son frère Hippias qui pratiqua la terreur durant trois années au terme desquelles il dut céder son pouvoir[1], sous la pression des Alcméonides qui, aidés de Sparte, assiégèrent l’Acropole. Hippias s’exila auprès de Darios I.

Effets de la politique économique de Pisistrate et de ses fils[modifier | modifier le code]

La conduite économique du pays, qui s’était au départ assise sur les petits paysans à qui des fonds avaient été prêtés pour développer leurs cultures, et les activités manufacturières (par exemple les céramiques) a créé les conditions de la suprématie d’Athènes[2] dans les périodes qui ont suivi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://www.universalis.fr/encyclopedie/hipparque/
  2. a et b http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyrannie-de-pisistrate-et-de-ses-fils/
  3. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1988_num_43_4_283524
  4. http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/platon/cousin/hipparque.htm
  5. http://books.google.ch/books?id=dMJFAAAAcAAJ&pg=PA351&lpg=PA351&dq=hipparque,+fils+de+pisistrate&source=bl&ots=4woZbXOMir&sig=v23mbg0VEgBR12SR7hbTCQ7Ai90&hl=fr&sa=X&ei=6fxpT5f4Ban2