Alcméonides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alcméonide.

Les Alcméonides (en grec ancien Ἀλκμαιωνίδαι / Alkmaiônídai) étaient l'une des familles eupatrides (nobles) d'Athènes.

Les Alcméonides prétendaient descendre de Nélée, fils de Poséidon et roi mythique de Pylos, et avoir été chassés de leur royaume par l'invasion des Doriens.

Dynastie[modifier | modifier le code]

Le premier Alcméonide célèbre fut l'archonte Mégaclès. En -632, il fit mettre à mort Cylon et ses partisans, auteurs d'un coup d'État manqué. Aussitôt, il fut mis en accusation pour sacrilège par un dénommé Myron : en effet, Cylon s'était réfugié sur l'Acropole, auprès des autels des dieux. Un tribunal de 300 juges nobles condamna Mégaclès et sa famille à l'exil perpétuel. Les Alcméonides morts furent déterrés et transférés hors des limites de la cité. Épiménide de Crète dut venir purifier la cité.

Sous l'archontat de Solon, en -594, ils furent autorisés à rentrer d'exil. Ils furent de nouveau exilés durant la tyrannie de Pisistrate. En -548, ils conclurent un accord avec l'amphictyonie de Delphes et rebâtirent le temple d'Apollon. En -510, après la chute d'Hippias, ils furent de nouveau autorisés à rentrer à Athènes.

Parmi les membres célèbres de cette famille, on compte Clisthène, Périclès et Alcibiade. Tous trois eurent à subir des rappels du procès des Alcméonides. Le dernier archonte perpétuel d'Athènes fut Achméon, treizième archonte qui gouverna de 756 à 755 avant J-C. Après lui, les archontes ne furent plus nommés que pour dix ans.

Généalogie simplifiée des Alcméonides :
Alcmeonides.pdf