Hermann Kesten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hermann Kesten ( - ) est un écrivain allemand, un des représentants de la Nouvelle Objectivité en littérature dans les années 1920.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1904, quelques années après la naissance de Kesten, la famille déménage à Nuremberg. En 1919, il est diplômé de la vieille école royale humaniste de Nuremberg et, de 1919 à 1923, étudie le droit et l'économie nationale, aussi l'histoire, la langue allemande et la philosophie à Erlangen et à Francfort-sur-le-Main. Un projet de doctorat sur Heinrich Mann reste inachevé ; Kesten interrompt ses études et, de 1923 à 1926, travaille avec sa mère dans le commerce de ferraille. Plus tard, il voyage à travers l'Europe et l'Afrique du Nord. En 1926, il publie le récit évasion futile ( « Vergebliche Flucht » ) dans le Frankfurter Zeitung.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive.

  • Josef sucht die Freiheit, 1927
  • Der Gerechte, 1934
  • Ferdinand und Isabella, 1936
  • König Philipp II, 1938
  • Die Kinder von Gernika, 1939
  • Die Zwillinge von Nürnberg, 1947
  • Dichter in Café, 1959

Voir aussi[modifier | modifier le code]