Héraia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En Grèce antique, les Héraia (en grec ancien τὰ Ἡραῖα / tà Hêraĩa) sont un concours gymnique pentétérique réservé aux femmes, organisé à Argos en l'honneur de la déesse Héra.

Comme les femmes n’ont pas le droit de participer ni même d’être spectatrices aux concours olympiques, elles créent leur propre jeux : les Héraia. Selon la tradition, elles sont créées par Hippodamie, après son mariage avec Pélops, en l’honneur d’Héra. Selon une autre version, les Héraia sont fondées par les seize femmes d’Élide qui, au VIe siècle av. J.-C. ont pacifié le pays.

Les jeux ont lieu tous les quatre ans et en général quinze jours après ceux des hommes (vers le mois de septembre). Ils comprennent des épreuves de course dans le stade olympique, la longueur de la piste étant raccourcie de un seizième. La récompense consiste en une couronne d'olivier sauvage (oléastre) et une part de l’animal sacrifié pour Héra. En outre, il est permis de dédier des statues portant le nom du vainqueur.

Des Héraia sont également célébrées dans d'autres cités comme Samos, Égine ou encore Minoa.

Source[modifier | modifier le code]