Grave Encounters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grave Encounters

Titre original Grave Encounters
Réalisation The Vicious Brothers
Scénario The Vicious Brothers
Acteurs principaux
Sociétés de production Twin Engine Films
Digital Interference Productions
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Genre horreur
Sortie 2011
Durée 92 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Grave Encounters est un film d'horreur canadien écrit, produit et réalisé par The Vicious Brothers, filmé dans le style Found footage, sorti en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lance Preston et l’équipe de l’émission Grave Encounters, une télé-réalité autour de la chasse aux fantômes, tournent un épisode dans l’hôpital psychiatrique abandonné de Collingwood où, chaque année, surviennent des événements inexpliqués. Soucieuse de pimenter son émission, l’équipe se laisse volontairement enfermer pour la nuit et débute, caméra à la main, son enquête paranormale. Tous vont vite réaliser que le bâtiment n’est pas seulement hanté, mais qu’il a sa vie propre, et aucune intention de les laisser en sortir.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Le film s'ouvre avec le producteur de télévision Jerry Hartfield nous présentant Grave Encounters, un programme de télé-réalité paranormale réalisé par le chasseur de fantômes de renom Lance Preston, qui avait été déprogrammé après cinq épisodes. Hartfield explique que les événements étant sur le point d'être montrés dans le "film" sont des scènes brutes du sixième et dernier épisode filmé et édité spécialement pour l'occasion.

Le documentaire montre l'équipage de Grave Encounters - composé de Lance lui-même, du spécialiste occulte Sasha Parker, de l'expert technique Matt White, du cameraman T. C. Gibson et de Houston Grey, médium ayant été invité pour examiner l'Hôpital Psychiatrique Collingwood abandonné où des phénomènes non expliqués ont été rapportés pendant des années. Le gardien de l'hôpital leur fait faire le tour de Collingwood et ses tunnels souterrains. Ils apprennent également d'autres informations sur l'histoire de Collingwood, y compris celle d'un médecin nommé Arthur Friedkin, qui avait exécuté des expériences contraires à la morale et des lobotomies sur les patients de l'hôpital avant d'être tué par ces derniers. L'équipe s'enferme volontairement à l'intérieur de Collingwood pour la nuit et commence leur enquête, fondant le camp près de l'entrée principale de l'hôpital, qui est fermée de l'extérieur. Aucune activité paranormale ne semble se manifester pendant les premières heures jusqu'à ce qu'une porte claque derrière T. C. alors qu'il tournait autour du bâtiment. Lance et son équipe essayent d'établir le contact avec les entités invisibles responsables de cette "manifestation" et sont témoins de nouvelles apparitions, cette fois-ci plus flagrantes et hostiles.

Avant même que la demi-heure que leur avait laissée le gardien de l'hôpital pour ouvrir les portes d'entrée ne s'écoule, l'équipe commence à remballer. Matt va récupérer les caméras placées partout dans le bâtiment mais disparaît subitement. Les autres membres de l'équipe passent alors plusieurs heures à chercher Matt, sans succès, le gardien ne revenant toujours pas. Ils forcent les portes d'entrée pour s'échapper mais découvrent qu'elles mènent en réalité à un autre couloir, aussi bien que plusieurs autres portes "de sortie" qu'ils trouvent. Ils remarquent aussi que c'est toujours la nuit à l'extérieur du bâtiment alors qu'ils devraient déjà voir la lumière du jour. L'équipe continue à chercher Matt et la sortie mais c'est alors qu'ils rencontrent une fille dont le visage se tord diaboliquement. L'équipe fuit dans la crainte, mais Houston se retrouve séparé des autres dans la précipitation et est violemment assailli par une force invisible, le tuant. Alors qu'ils reprennent leur souffle, les autres trouvent des balises hospitalières portant leurs noms sur leurs poignets. Ils parviennent finalement à retrouver Matt, qui porte une robe d'hôpital et qui est devenu totalement fou, marmonnant des absurdités sur ses troubles psychiques apparents et expliquant que la seule voie pour eux pour s'échapper est "d'être guéri" par les résidents invisibles de l'hôpital.

L'équipe continue à être poursuivie dans l'hôpital par plusieurs apparitions. T. C. est tiré dans une baignoire remplie de sang par un fantôme et disparaît, tandis que Matt tombe dans une cage d'ascenseur et meurt sur le coup et que Lance et Sasha sont attaqués par un démon muet. Lance et Sasha entrent dans les tunnels à la recherche d'une autre sortie. Sasha, qui est tombée malade, disparaît dans la brume qui s'est formée pendant leur sommeil. Terrifié et fou, Lance continue à progresser seul dans les tunnels, survivant en se nourrissant de rats vivants, jusqu'à ce qu'il trouve une porte menant à la salle d'opération de Friedkin qui contient un autel et un pentagramme pour un rituel démoniaque, montrant que Friedkin avait utilisé la magie noire pour la pratique médicale. Il se tourne pour voir les apparitions de Friedkin et plusieurs infirmières, qui traînent Lance qui hurle sur leur table d'opération. La caméra tombe pendant quelques instants avant que l'on découvre Lance transformé, affirmant qu'il est maintenant "guéri" et permis à rentrer chez lui. Il prend congé avant que la caméra ne s'éteigne.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Les scènes du film ont été entièrement tournées à Vancouver dans la Colombie-Britannique au Canada, ainsi qu'à l'hôpital psychiatrique Riverview Hospital à Coquitlam dans la même province[1].

Sortie[modifier | modifier le code]

Grave Encounters est sorti le 9 septembre 2011 dans certains cinémas aux États-Unis. Il reste cependant inédit en France, même si ce film a été présenté au Festival du film fantastique de Gérardmer 2012[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aaron Sagers, « 'Grave Encounters' succeeds as ghost hunting horror flick », sur Examiner.com,‎ 27 avril 2011 (consulté le 13 octobre 2012)
  2. Anonyme, « Pastorela » d’Emilio Portes (compétition) – « The Incident » d’Alexandre Courtès et « Grave Encounters » des Vicious Brothers(Section Extrême), sur Versus,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 13 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Grave Encounters 2

Connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]