Gottfried Hermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gottfried Hermann

Johann Gottfried Jakob Hermann ou Gottfried Hermann (né le 28 novembre 1772 à Leipzig - mort le 31 décembre 1848 dans la même ville) était un philologue allemand de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Leipzig, Gottfried Hermann se forma sous Reiz, son parent, et professa successivement la philosophie, l'éloquence et la poésie à l'université de Leipzig. Il fonda en 1819 la Société grecque, et contribua puissamment par cette fondation, ainsi que par ses cours et ses écrits, aux progrès de la philologie.

Décoré dès 1815 de l'ordre du Mérite civil, puis anobli par le roi de Saxe, il fut en 1835 nommé associé étranger de l'Académie des inscriptions et belles-lettres de France.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses travaux ont eu principalement pour objet la métrique des anciens, dont il réussit en partie à débrouiller le chaos. Il publia dans ce but :

  • De Metris poetarum grœcorum et romanorum, 1796;
  • un Manuel de métrique en allemand, 1798;
  • Elementa doctrina metrica, 1816.

On a également de lui :

Sources[modifier | modifier le code]