Gothic 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gothic 3
Éditeur JoWooD
Développeur Piranha Bytes

Date de sortie 13 octobre 2006 France
Genre Action-RPG
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Windows
Média DVD-ROM
Contrôle Clavier, souris

Évaluation PEGI: 16+
ESRB: M (Mature)

Gothic 3 est un jeu vidéo de type action-RPG développé par Piranha Bytes et édité par JoWooD en 2006. Il s'agit du troisième épisode de la série de jeux de rôle Gothic.

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire des Anciens[modifier | modifier le code]

Lu à travers les livres parsemés entre les 3 régions Au commencement les nomades arpentaient cette terre, alors le vagabond éternel montra le chemin. Et Innos dit au vagabond : "Dépose ton bâton ici", et au lieu de cela il lui remit le sceptre. Dès lors le vagabond éternel devint son serviteur. Et Innos accorda au vagabond une partie de sa divine puissance pour venir à bout des machinations de Béliar, et ce pouvoir était le feu qu'il contrôlait à sa guise. Toutefois parmi les nomades, certains refusèrent de suivre la voie d'Innos et c'est ainsi que le peuple des nomades fut divisé. Et les adorateurs d'Innos érigèrent de vastes temples et devinrent le peuple de Varant. Le sceptre quant à lui devint le symbole de leur autorité. Et Innos s'adressa à ses serviteurs : "Érigez un portail que je puisse régner sur le monde pour l'éternité." Et ses serviteurs accomplirent sa volonté. Et lorsque Béliar vit ce qu'avaient fait les serviteurs d'Innos, il laissa éclater sa rage. Alors un être animé par des puissances ancestrales, entendit son appel et s'éleva de la terre, amenant avec lui d'autres créatures démoniaques. Toutefois le règne de ces puissantes créatures toucha bientôt à sa fin, car telle était la volonté d'Adanos qui fit venir les eaux qui emportèrent les démons. Lorsque le serviteur d'Innos comprit ce qui se passait, il ordonna que les 5 artefacts divin fussent portés jusqu'au temple. Les gens du peuple de Varant périrent jusqu'au dernier ; le bâton et le sceptre furent emportés par les eaux. Et Adannos dit à ses frères : "Plus jamais vous ne foulerez le sol de ma contrée, car il est sacré" et il en sera ainsi. Les barbares vivaient en Nordmar et Rhobar était l'un d'eux ; il marchait dans la montagne sans feu ni épée et la bête le pourchassait. Il sentit son souffle dans son dos, et alors il se retourna, brandit son épée au-dessus de sa tête et abattit d'un seul coup la bête.

Résumé épisodes précédents[modifier | modifier le code]

Votre histoire commence après votre condamnation pour un délit mineur et votre exil sur Khorinis, dans la vallée des mines, un endroit protégé magiquement où les prisonniers cherchent du minerai pour les troupes du roi. Organisé en trois camps différents, on initie rapidement et sommairement chaque nouvel arrivant, dont vous, à leur nouveau lieu de vie, un endroit d’où l’on ne s’échappe pas. Néanmoins, vous n’avez pas accepté votre destin, et vous avez trouvé un moyen de quitter votre prison. Au bout du compte vous avez vaincu une créature redoutable appelée le Dormeur. En faisant cela, vous vous êtes retrouvé enterré, et seule l’intervention de l’énigmatique sorcier Xardas a permis de vous maintenir en vie. Il vous a expliqué que la mort du Dormeur a entraîné une réaction en chaîne, et que ces effets pouvaient avoir des répercussions dans un futur lointain. Vos aventures vous ont conduit, avec quelques amis que vous avez rencontrés au cours de vos pérégrinations, sur la côte de Khorinis, où vous avez vaincu un dragon mort-vivant. Sur l’un des vaisseaux du roi, vous naviguez enfin vers votre patrie qui vous a tant manqué. Mais une mauvaise surprise vous y attend… Les orcs ont envahi Myrtana, et seule la capitale assiégée résiste toujours. Le pays est en état de révolte, et il semble que vos aventures ne fassent que commencer…

Actuels[modifier | modifier le code]

Après une longue bataille, le royaume des hommes perdit la guerre contre les envahisseurs orcs. Le roi manque à l’appel depuis le siège de la capitale. On dit qu’il serait mort, mais son corps n’a pas été retrouvé… Les orcs tiennent les routes principales et les cités d’une main de fer. Toutefois, au lieu d’exterminer l’humanité, ils se cantonnent à dominer les terres. Une partie de l’imposante armée a pris position à des points stratégiquement peu importants et a commencé à y détruire les temples. Personne ne connaît la raison de cet étrange comportement. Dans le royaume, la résistance s’est élevée contre les occupants orcs, car il y a encore des forteresses tenues par des humains, et de petites unités militaires aux frontières de Myrtana. Mais les rebelles ne sont nullement unifiés, et leurs chefs se déchirent pour la succession sur le trône du royaume déchu. En ces temps difficiles, un voyageur anonyme arrive sur le continent, et ses exploits décideront du futur du royaume. Et vous êtes ce voyageur…(et tant mieux pour nous)

Le jeu[modifier | modifier le code]

Monde[modifier | modifier le code]

Le monde de Gothic III comprend 3 régions :

Bug[modifier | modifier le code]

Les bogues (bugs) sont courants (arme passant dans l'armure, dialogues mal formulés comme : "Quand aura lieu l'attaque?" "Ici même, à Silden", le "Suivez moi!" devenant "Dégage de là!" ; le cou des personnages s'étire, etc.) De plus il est pratiquement impossible de jouer avec un allié sans qu'il ne se bloque dans un mur une pierre ou tout autre élément de décor.

Personnage[modifier | modifier le code]

Contrairement à beaucoup de jeux de rôle, dans Gothic, on ne choisit ni son personnage ni sa classe. Le personnage est un homme dont on ignore le nom. Au fur et à mesure de combats et des quêtes, on gagne des points d'expérience (XP). Quand un seuil de points d'XP est franchi, on progresse d'un niveau et gagne 10 points d'apprentissage. Ces points d'apprentissage permettent, auprès de maîtres, d'augmenter les caractéristiques du personnage ou d'apprendre de nouvelles compétences.

Caractéristiques : Force, compétence de Chasse, Savoir des anciens, Forge, Vol et Alchimie.

Groupe de compétences : maitre d'armes, Chasseur, Mage, Forgeron, Voleur, Alchimiste et resistance

Réputation[modifier | modifier le code]

Le jeu intègre une option intéressante, celle de la réputation. Ainsi, pour avancer au fil du jeu et accéder ainsi à des zones privées exemple: parler au chef etc, il vous faudra gagner en réputation auprès des différents peuples présents dans le jeu. Une mauvaise action peut engendrer des conséquences néfastes sur les relations avec le peuple pour lequel vous travaillez (ainsi, si vous volez des biens aux orques par exemple, ceux-ci vous infligeront pour commencer une bonne leçon puis cela passera à la mise à mort). De plus, lorsque vous atteignez 75 de réputation dans une ville, tous les occupants de la ville deviennent amis avec vous (nom en vert).

Combats[modifier | modifier le code]

Le système de combat restera le gros point noir du jeu. Malgré une gamme de mouvement d'attaque et parade, à l'usage la plupart des joueurs dénoncent un gameplay calamiteux. Heureusement le style de combat à distance (arc, arbalète, magie) est une alternative plus intéressante.

La difficulté semble assez inégale, notamment au début du jeu, mais restreint habilement le joueur à une aire d'exploration croissante viable en fonction de son niveau. Les caractéristiques du bestiaire ont été affinées au fil des patchs, toutefois même la plus faible créature ennemie demeure dangereuse (il suffit d'un nombre limité de coups pour mourir)

Autre point certes pratique mais irréaliste, l'absence de paramètre de poids dans l'inventaire du personnage; ce dernier pouvant virtuellement transporter des tonnes d'équipement, armes, ou objets.

L'interaction[modifier | modifier le code]

Gothic 3 est un jeu de rôle ouvert et immersif. Chaque PNJ est mortel, leur dialogues sont cohérents et pertinents (les voix en Français sont réussies), et toute action peut avoir un impact sur le déroulement de l'aventure.

Par exemple s'il est possible de libérer un village (de l'occupation Orc), mieux vaut fomenter l'insurrection en vous concertant avec les ennemis de vos ennemis (factions rivales, esclaves, ou prisonniers), soit autant de sous-quêtes pour gagner leur soutien. Mais la possibilité de les trahir et collaborer avec les Orcs reste accessible. Tout comme celle de jouer avec les opportunités pour votre seul profit.

Au final vous pouvez servir ou renverser un bastion ou sanctuaire, donc influer sur l'environnement et les alliances (réputation locale et de faction).

Magie[modifier | modifier le code]

Il existe une multitude de sorts plus dévastateurs les uns que les autres que vous apprendrez à la chapelle du dieu correspondant, ou chez les mages de l'eau. Si vous rejoignez un dieu, vous ne pourrez plus rien apprendre chez l'autre dieu.

Musique[modifier | modifier le code]

Après avoir travaillé sur les deux premiers opus de la série, on retrouve Kai Rosenkranz à l'oeuvre pour l'élaboration de la musique, interprétée par le Bochumer Symphoniker (de) et le Filmharmonic Choir Prague. La bande originale est incluse dans l'édition collector du jeu ; elle est par ailleurs publiée indépendamment dans une version regroupant un CD en stéréo et un DVD en 5.1.

Configuration[modifier | modifier le code]

Configuration minimale[modifier | modifier le code]

  • Processeur : Intel 2 GHz ou AMD 2000+
  • Mémoire vive : 1 Go
  • Carte graphique : 128 Mo, compatible Direct3D, DX 9.0 et Shader Model 1.4
  • Lecteur : DVD-ROM 8x
  • Disque dur : 4,6 Go d'espace libre
  • Système d'exploitation : Windows XP
  • Carte son compatible DirectX 8.1
  • Clavier, Souris

Configuration recommandée[modifier | modifier le code]

  • Processeur : Intel Pentium43 GHz ou AMD Athlon64 3800+
  • Mémoire vive : 1,5 Go
  • Carte graphique : carte vidéo 256 Mo; ATI X800, nVidia 6800 ou supérieur
  • Le jeu est très mal optimisé, voir les commentaires laissés sur les forums de discussion.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Les notes qu'a reçues le jeu sont bonnes comme par exemple un 8/10 par canard PC. En revanche le jeu est mal optimisé ; il demande un ordinateur puissant, et il y a de très nombreux bugs. Cependant, l'éditeur a proposé la version de patch 1.12 qui permet de régler un grand nombre de bugs en termes de quêtes ou d'effets graphiques. À partir d'une NVIDIA 7900, l'expérience visuelle est incomparable : la distance de vue est étendue et les effets graphiques donnent une profondeur telle que le joueur ne peut que s'imprégner de la richesse du monde qui lui est offert.

La communauté des joueurs a, elle aussi, légué des patchs plus qu'intéressants : - 1.31. - 1.4. - 1.5. - 1.6. - 1.7. (comprend quant à lui tous les patchs officiels et de la communauté)

Pour infos complémentaires : La version française du jeu a été élaborée par les studio DUNE SOUND à Paris et la direction artistique (choix et direction des voix françaises) a été confié à Marc Saez.

Liens externes[modifier | modifier le code]