Gothic 3: Forsaken Gods

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gothic 3
Forsaken Gods
image

Éditeur Drapeau de l'Allemagne JoWooD Entertainment
Développeur Drapeau de l'Inde Trine Games (original)
Drapeau de l'Allemagne Mad Vulture Games (EE)

Date de sortie 21 novembre 2008
Version EE Enhanced Edition v 2.00 (22.03.2011)
Genre Action-RPG
Mode de jeu Solo uniquement
Plate-forme PC (Windows)
Média CD-ROM
Langue Allemand, Anglais, Français
Contrôle Clavier et souris

Évaluation

Gothic 3: Forsaken Gods est une extension du jeu vidéo de rôle Gothic 3. Elle est sortie le 21 novembre 2008 et est disponible sur PC. C'est le premier épisode de la série à ne plus être développé par Piranha Bytes. Les critiques sont très mauvaises, notamment à cause de nombreux bogues et problèmes de performance.

Plusieurs patchs ne réussiront pas à améliorer le jeu. Après de longues péripéties et contre toute attente, l'éditeur charge finalement Mad Vulture Games (MVG) (société formée pour l'occasion par des membres du fameux "Community Patch Team") de réparer et améliorer le jeu. L'annonce est faite publiquement le 31.10.2010 [1] et le patch est disponible depuis le 22.03.2011 [2].

Trame[modifier | modifier le code]

À la fin de Gothic 3, le héros et Xardas ont réussi à établir un royaume de Myrtana où les Dieux n'ont plus d'influence. Afin de ne pas en perturber le fragile équilibre, ils ont quitté le royaume, s'exilant quelque part entre l'espace et le temps. De là, ils observent les humains et les orques. Les relations entre ces derniers s'enveniment à nouveau. Le héros et Xardas n'ont pas les mêmes vues sur la situation et finalement un combat éclate entre les deux compagnons. Le héros revient en secret dans le royaume de Myrtana avec le but d'unir le royaume, cette fois pour de bon.

Il se réveille dans le petit village de Silden, ayant perdu tous ses pouvoirs, sans armes et sans protection.

Personnages[modifier | modifier le code]

Dans la pure tradition des jeux développés par Piranha Bytes, le personnage principal n'a pas de nom. On l'appelle simplement le héros sans nom (HSN). Les principaux personnages sont issus directement des précédents épisodes: Lee en chef du camp humain, Thorus et Gorn se faisant la guerre au nom des orques et des humains, et Milten Plescott, jeune magicien du feu et ami du héros.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Contrairement à beaucoup de jeux de rôle, dans Gothic on ne choisit ni son personnage ni sa classe. Au fur et à mesure des combats et des quêtes, on gagne des points d'expérience (XP). Lorsque l'on a accumulé assez de points, on progresse d'un niveau et l'on gagne 10 points d'apprentissage ("skill points": points de compétence). On échange ces points d'apprentissage auprès de maîtres contre le développement de certaines caractéristiques du personnage ou l'apprentissage de nouvelles compétences.

Le jeu propose un système de combat avec des parades, des blocs, et esquives. Grâce à ce système, le joueur peut utiliser un large éventail d'armes blanches. Alternativement, le joueur peut choisir de jouer comme un magicien (mage) ou un chasseur.

Dans Gothic 3 et cette extension, le système de combat innove, introduisant la notion d'endurance. Lorsque le héros combat, il se fatigue et ses points d'endurance diminuent. Lorsqu'il n'a plus de point d'endurance, il ne peut plus porter de coups.

Gothic propose au joueur un monde virtuel ouvert.

Développement[modifier | modifier le code]

Version initiale[modifier | modifier le code]

Fin 2007, Piranha Bytes, le développeur historique du jeu, et JoWooD, le distributeur, se séparent. Ce dernier conserve pour une durée limitée les droits sur la série et la marque déposée "Gothic". Il confie le développement de l'extension à la compagnie indienne Trine Games. Probablement pour des questions de temps de de coût, le royaume de Myrtana est réduit au tiers de sa taille dans Gothic 3.

À sa sortie, le jeu est encore truffé de bogues et a de graves problèmes de performance. Les quelques patchs fournis par Trine Games n'y changent rien et plus d'un an après avoir promis un patch plus important, JoWooD semble avoir jeté l'éponge.

Version améliorée (Enhanced Version - EE)[modifier | modifier le code]

En mars 2010 une pétition est lancée[3] et le 31 octobre 2010, JoWooD crée la surprise en annonçant qu'il accepte finalement de donner les sources à la Communauté des Joueurs (Community Patch Team - CPT) afin qu'ils se substituent à Trine Games et résolve les problèmes [4],[5],[6]. L'histoire se répète puisque c'est exactement ce qui s'était passé avec Gothic 3. Dans les deux cas, le CPT travaille comme un partenaire professionnel de JoWooD qui prend totalement en charge le financement de leur travail pour développer le patch [7]. La société Mad Vulture Game est créée par des membres du CPT pour gérer le projet. Le patch, initialement annoncé pour fin 2010, sort finalement le 22 mars 2011. Il résout tous les bogues et aplanit la plupart des inconsistances de la version initiale. Au passage, les graphiques sont améliorés et de nouveaux animaux et adversaires introduits. Le système de combat est aussi amélioré, intégrant le système d'intelligence artificielle (IA) développé pour le Community Patch de Gothic 3 CP 1.74. Le système de progression, jugé trop facile dans la version d'origine, est revu à la hausse: les bonus sont moins généreux et l'arbre de développement est modifié (utilisant le même arbre "alternate balancing" que pour Gothic 3 CP 1.74).

Accueil[modifier | modifier le code]

Version initiale[modifier | modifier le code]

Cette expansion a été un échec total, tant auprès de la presse spécialisée que des joueurs (côtes moyennes respectives sur Metacritic: 44/100 et 4,5/10)[8]. IGN UK (3,5/10) résume: "Ce titre est carrément un désastre. Il est évident qu'il n'a pas été testé en profondeur, voire pas testé du tout avant sa sortie. Le jeu est truffé de bogues et de problèmes de performance et en final il est injouable."[9].

Version améliorée (Enhanced Version - EE)[modifier | modifier le code]

Le Community Patch résout tous les bogues et reçoit un accueil enthousiaste des fans de la série.

Éléments techniques[modifier | modifier le code]

Moteur graphique[modifier | modifier le code]

Le jeu repose sur le moteur graphique « Genome » qui avait été entièrement développé en interne par Piranha Bytes pour Gothic 3. Le moteur n'a pas été amélioré pour ce nouvel épisode.

Configuration PC requise[modifier | modifier le code]

  • système d'exploitation: XP SP2/Vista
  • micro-processeur: Intel Pentium 4 Core or Athlon XP à 2 GHz (recommandé: 3 GHz)
  • mémoire vive: 1GB RAM (recommandé: 1,5 GB)
  • carte graphique avec 128 MB de RAM (recommandé: Radeon X1600/Geforce 6800)
  • espace libre nécessaire sur le disque dur: 4.6 GB

Le jeu souffre d'un manque d'optimisation qui provoque des saccades, même avec la configuration recommandée. Le problème est d'autant plus aigu dans les endroits où ont été implémentés beaucoup de MOD graphiques, comme dans la ville de Trélis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gothic 3 Forsaken Gods Enhanced Edition finally announced », sur www.madvulture.de (consulté le 9 mai 2011)
  2. (en) « RELEASE! », sur www.madvulture.de (consulté le 9 mai 2011)
  3. (en) « [Community] Forsaken Gods: A Petition to JoWood & Trine », sur www.worldofgothic.com (consulté le 5 novembre 2010)
  4. (en) « Gothic 3 Forsaken Gods Enhanced Edition », sur forum.jowood.com (consulté le 5 novembre 2010)
  5. (en) « [Community] Gothic 3 Forsaken Gods Enhanced Edition announced! », sur www.worldofgothic.com (consulté le 5 novembre 2010)
  6. (en) « Gothic 3 Forsaken Gods Enhanced Edition finally announced », sur www.madvulture.de (consulté le 5 novembre 2010)
  7. (de) « JoWooD Bestätigt Arbeiten An Gothic 3 – Götterdämmerung Patch », sur press.jowood.com (consulté le 6 novembre 2010)
  8. (en) « Metacritic scores », sur Metacritic (consulté le 11 septembre 2010)
  9. (en) « Gothic 3: Forsaken Gods Review », sur uk.pc.ign.com (consulté le 14 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]