Glume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Glume et glumelle

La glume est l'enveloppe de fleurs de graminées (et, dans certains cas, de leurs grains, pour les céréales à grain « vêtu »). Dans les autres cas, les glumes sont éliminées au battage et constituent la « balle », on parle alors de céréales à grain nu, bien plus faciles à préparer, car on peut les moudre sans décorticage préalable.

La glume ne doit pas être confondue avec le son qui est l'enveloppe du caryopse et non de la fleur.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ce mot français dérivé du latin gluma, substantif lié au verbe glubere signifiant peler ou écorcer, apparaît après 1584, parfois sous la variante gloume.

Adoptées dans le langage scientifique de la botanique en 1809, les glumes sont l'équivalent de bractées, généralement au nombre de deux, parfois plus, situées à la base de l'épillet, inflorescence typique des Poacées (Graminées) et des Cypéracées.

Définition : glume et glumelle[modifier | modifier le code]

Il s'agit de deux pièces foliacées sessiles et alternes (en apparence opposées), allongées et comme pliées en deux, qui recouvrent et protègent la base de l'épillet. Elles sont dans certains cas terminées par une "arête" appelée arista ou barbe.

La bractée inférieure est en règle générale plus petite que la glume supérieure, et parfois, très réduite, semble absente. Le mot dérivé glumelle attesté dès 1817 dans le nouveau dictionnaire des sciences naturelles se rapporte à une des deux bractées verdâtres qui enveloppent immédiatement les fleurs des graminées. La glumelle se trouve ainsi sous la glume.

Cas du riz Oryza sativa[modifier | modifier le code]

La glume des graines de riz adulte est dure et indigeste : on doit l'enlever afin d'obtenir le riz consommable, dit décortiqué, et livrer ainsi aux consommateurs, soit le riz blanc, soit le riz cargo.