Giulio Gavotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giulio Gavotti sur un biplan Farman. Rome 1910

Giulio Gavotti né le 17 octobre 1882 à Gênes et mort le 6 octobre 1939 à Rome est un ingénieur et un aviateur italien. C'est un pionnier de l'aéronautique italienne, et il est crédité comme le premier auteur d'un bombardement aérien, le 1er novembre 1911[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Servizio Aeronautico, l’ancêtre de l'Aeronautica Militare, qui à déployé un total de 9 aéroplanes en Tripolaine. Il participe durant la guerre italo-turque à la campagne de Libye avec le grade de lieutenant. Le 1er novembre 1911, sans en référer à ses supérieurs, pilotant d'un monoplan Etrich Taube, il décide de larguer manuellement 4 grenades à fragmentation Cipelli de 1,5 à 2 kilogrammes chacune spécialement étudié pour un emploi depuis les airs[3] emporté sur la place du navigateur alors qu'il vole à environ 700 m de haut. Une au-dessus de d'Ain Zara et trois au-dessus de celui de Tagiura[4] au dessus d'un camp de 1 500 soldats de l'armée ottomane. Ce premier bombardement aérien n'a pas fait de victimes. Il effectue ensuite en mars 1912 la première mission de nuit[5].

L'Empire Ottoman protesta après cette attaque. Le jet de bombes par des aérostats avait été interdit par la Convention de La Hague de 1899[note 1]. L'Italie répondit que cela ne s'appliquait pas aux aéroplanes[6].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une des trois déclarations de cette convention déclare « l'interdiction de lancer des projectiles et des explosifs du haut de ballons ou par d'autres modes analogues nouveaux. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Aviation at the Start of the First World War », sur U.S. Centennial of Flight Commission (consulté le 11 aout 2014)
  2. (en) Alan Johnston, « Libya 1911: How an Italian pilot began the air war era », sur BBC news,‎ 10 mai 2011 (consulté le 11 août 2014).
  3. « L'aéroplane torpilleur », L'Impartial, no 9492,‎ 4 novembre 1911, p. 2 (lire en ligne)
  4. (it) G. Dicorato, Storia dell'Aviazione, vol. 1, Fratelli Fabbri Editori,‎ 1973.
  5. (en) « Bombs at Ain Zara », sur Historic Wings,‎ 1er novembre 1912 (consulté le 10 aout 2014).
  6. R. G. Grant, Aviation : Un siècle de conquêtes, Sélection du Reader's Digest,‎ 22 mai 2003, 440 p. (ISBN 2709814013).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Album dei Pionieri della Aviazione italiana, Rome, Tipolitografia della Scuola di Applicazione A.M. de Florence,‎ 1982.
  • (it) Gli sports meccanici, Rome,‎ 15 mai 1933.

Liens externes[modifier | modifier le code]