Giulio Gavotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giulio Gavotti sur un biplan Farman à Rome (1910).

Giulio Gavotti, né le 17 octobre 1882 à Gênes et mort le 6 octobre 1939 à Rome, est un ingénieur et un aviateur italien. C'est un pionnier de l'aéronautique italienne, et il est crédité comme le premier auteur d'un bombardement aérien, le 1er novembre 1911[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Servizio Aeronautico, l’ancêtre de l'Aeronautica Militare, qui a déployé un total de 9 aéroplanes en Tripolitaine, il participe durant la guerre italo-turque à la campagne de Libye avec le grade de lieutenant. Le 1er novembre 1911, pilotant un monoplan Etrich Taube, il utilise quatre grenades à fragmentation Cipelli de 1,5 à 2 kilogrammes développées spécialement pour l'aviation[3]. Les conditions de cette opération sont rustiques : Gavotti emporte le matériel dans son nécessaire de toilette et procède en vol à l'armement des grenades (mise en place des détonateurs et des bouchons), d'une seule main, car il pilote avec l'autre. À une altitude d'environ 700 m, il jette une grenade sur un groupe d'Arabes dans l'oasis d'Ain Sefra et trois sur celle de Tagiura[4] au dessus d'un camp de 1 500 soldats de l'armée ottomane. Ce premier bombardement aérien n'a pas fait de victime.

L'Empire Ottoman protesta après cette attaque. Le jet de bombes par des aérostats avait été interdit par la Convention de La Haye de 1899[note 1]. L'Italie répondit que cela ne s'appliquait pas aux aéroplanes[5].

Gavotti effectue en mars 1912 la première mission aérienne de nuit[6].

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une des trois déclarations de cette convention déclare « l'interdiction de lancer des projectiles et des explosifs du haut de ballons ou par d'autres modes analogues nouveaux. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Aviation at the Start of the First World War », sur U.S. Centennial of Flight Commission (consulté le 11 aout 2014)
  2. (en) Alan Johnston, « Libya 1911: How an Italian pilot began the air war era », sur BBC news,‎ 10 mai 2011 (consulté le 11 août 2014).
  3. « L'aéroplane torpilleur », L'Impartial, no 9492,‎ 4 novembre 1911, p. 2 (lire en ligne)
  4. (it) G. Dicorato, Storia dell'Aviazione, vol. 1, Fratelli Fabbri Editori,‎ 1973.
  5. R. G. Grant, Aviation : Un siècle de conquêtes, Sélection du Reader's Digest,‎ 22 mai 2003, 440 p. (ISBN 2709814013).
  6. (en) « Bombs at Ain Zara », sur Historic Wings,‎ 1er novembre 1912 (consulté le 10 aout 2014).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Album dei Pionieri della Aviazione italiana, Rome, Tipolitografia della Scuola di Applicazione A.M. de Florence,‎ 1982.
  • (it) Gli sports meccanici, Rome,‎ 15 mai 1933.

Liens externes[modifier | modifier le code]