Giovanni Andrea Archetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Andrea Archetti
Image illustrative de l'article Giovanni Andrea Archetti
Biographie
Naissance 11 septembre 1731 à Brescia
Ordination sacerdotale 10 septembre 1775
Décès 5 novembre 1805 (à 74 ans)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
16 décembre 1782
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Eusebio
Cardinal-évêque de Sabina
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 17 septembre 1775
Fonctions épiscopales Nonce apostolique en Pologne
Évêque titulaire de Calcedonia
Évêque d'Ascoli Piceno
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Giovanni Andrea Archetti (né le 11 septembre 1731 à Brescia en Lombardie[1], et mort le 5 novembre 1805 à Ascoli[1]) est un cardinal italien du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovanni Archetti est envoyé à Bologne en 1756 comme vice-légat[1]. En 1775, alors qu'il est nonce apostolique à Varsovie, il exprime la même position intransigeante que son prédécesseur Giuseppe Garampi dans les confrontations entre les Jésuites et la Russie blanche[1]. Il est nommé évêque titulaire in partibus de Calcedonia (actuel Kadıköy, quartier de Istanbul)[1]. Arrivé à Varsovie au printemps 1776, il en repart fin 1784.

Giovanni Andrea Archetti est nonce extraordinaire à Saint-Pétersbourg auprès de Catherine II du 4 juillet 1783 à juin 1784[1].

Le pape Pie VI le crée cardinal-diacre lors du consistoire du 16 décembre 1782. Il est nommé légat à Bologne en 1785 et évêque d'Ascoli Piceno le 1er juin 1795[1]. Il participe au conclave de 1799-1800 à Venise, lors duquel Pie VII est élu pape.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • (it) Marek Inglot, La Compagnia di Gesù nell'Impero Russo (1772-1820) e la sua parte nella restaurazione generale della Compagnia, Rome, Editrice Pontificia Università Gregoriana,‎ 1997, 337 p. (ISBN 8876527222, lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (Inglot 1997, p. 69)