Gerrit Rietveld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rietveld.

Gerrit Rietveld

Description de cette image, également commentée ci-après

Gerrit Thomas Rietveld.

Nom de naissance Gerrit Thomas Rietveld
Naissance
Utrecht
Décès (à 76 ans)
Utrecht
Nationalité néerlandaise
Activités architecture, design
Mouvement artistique Nouvelle Objectivité

Œuvres réputées

Maison Schröder
Chaise Rouge et bleue

Gerrit Thomas Rietveld (Utrecht, id. ) est un designer, architecte et ébéniste néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1911, Rietveld lança sa propre entreprise d’ameublement alors qu’il était encore étudiant en architecture. Rietveld dessina la chaise Rouge et bleue en 1918, sous l'influence du mouvement De Stijl qu’il intégra en 1919. C'est là où il fit la connaissance, entre autres, de Piet Mondrian. C’est aussi l’année où il devint architecte. En 1924 il construisit à Utrecht la maison Schröder pour Truus Schröder-Schräder, avec qui il collabora. La maison, bien qu’obéissant à des formes radicalement géométriques, se singularise par une forte asymétrie. Dans les années 1920, Rietveld crée plusieurs meubles selon le principe de l’entrelacement des surfaces : la chaise haute, la chaise militaire, la chaise de Berlin, la table basse, le buffet…

Rietveld quitta le mouvement De Stijl en 1928 et s'intéressa au Nieuwe Zakelijkheid (Neue Sachlichkeit, Nouvelle Objectivité). La même année il rejoignit les CIAM. En 1932 il commença la conception du musée Van Gogh à Amsterdam.

Avant-gardiste, Rietveld est l’un des premiers à s’intéresser à la production industrielle du meuble et à réaliser des produits en tubes d’acier. En 1932, il conçoit sa fameuse chaise Zig Zag qu’il déclinera dans des formes différentes dans les années 1930 et 1940.

À partir des années 1950, il conçoit plusieurs projets d’architecture : la Stoop House (1951), le pavillon d’architecture de Sonsbeek (1954) et l’usine textile Ploeg (1956).

Au XXIe siècle, deux logiciels de revue de code furent baptisés en son nom : Rietveld (en) et Gerrit.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Autorité[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]