George Ayscue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George Ayscue
George Ayscue par Peter Lely
George Ayscue par Peter Lely

Naissance ca 1616
Décès 1671 (à ~54 ans)
Origine Anglais
Allégeance Drapeau de l'Angleterre Royaume d'Angleterre
Arme Pavillon de la Royal Navy Royal Navy
Pavillon de la marine royale suédoise Marine royale suédoise
Grade Amiral
Conflits Guerre civile anglaise
Guerre civile anglaise
Guerres anglo-néerlandaises

Sir George Ayscue (ca 16161671) est un officier de marine anglais, qui sert pendant la guerre civile anglaise et lors des guerres anglo-néerlandaises.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1648, pendant la guerre civile, tout en servant de capitaine dans la marine pour le compte du Parlement, il empêche la flotte de déserter le camp royaliste, et est nommé général en mer. En 1651 il sert sous les ordres de Robert Blake dans la reconquête des îles Scilly de Sir John Grenville.

Plus tard la même année, il mène une flotte anglaise qui organise le blocus de la Barbade, lors de l'expédition de la Barbade contre le gouverneur Willoughby. L'amiral George Monck trouve alors un compromis négocié avec un futur gouverneur de l'île, Thomas Modyford et quelques années plus tard change de camp pour s'allier aux royalistes, tandis que Thomas Modyford deviendra gouverneur de Barbade la puis de la Jamaïque.

Durant la Première Guerre anglo-néerlandaise il est défait par l'amiral hollandais Michiel de Ruyter à la bataille de Plymouth. Relevéé de son commandement, il entre au service de la marine royale suédoise, jusqu'à la restauration de Charles II.

Pendant la Deuxième Guerre anglo-néerlandaise il commande une escadre à la bataille de Lowestoft en 1665. À la bataille des Quatre Jours, en 1666, son navire amiral, le HMS Prince Royal, échoue sur le banc du Galloper et il est forcé de se rendre, gagnant le triste privilège d'être le dernier amiral de la marine anglaise à être capturé par l'ennemi[réf. nécessaire]. Il passe le reste de la guerre prisonnier à la prison d'État de Loevestein en Hollande.

Notes et références[modifier | modifier le code]