G. Bruno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guyau.

Augustine Fouillée

Nom de naissance Augustine Tuillerie
Autres noms G. Bruno
Activités femme de lettres française
Naissance
Laval
Décès
Menton
Langue d'écriture français

Œuvres principales

Le Tour de la France par deux enfants

Augustine Fouillée (née Augustine Tuillerie), connue sous le pseudonyme G. Bruno, est une femme de lettres française née le à Laval[1] et morte le à Menton[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle publie Le Tour de la France par deux enfants en 1877. Le modèle qui inspire son point de vue pédagogique est Jean Macé.

Elle avait auparavant publié Francinet (1869), manuel d’instruction civique et de morale, romancé sous la forme de l’histoire d’un adolescent entrant dans la vie professionnelle. Ce livre apportait également des notions de droit, d’économie et de sciences. La notion de promotion sociale intervient dans Les Enfants de Marcel, qu’elle publiera en 1887.

En 1916 en pleine Première Guerre mondiale, elle publie chez Belin Le Tour de l’Europe pendant la guerre, qui est une suite du Tour de la France reprenant les mêmes personnages d’André et Julien Volden avec leurs descendants.

Mariée une première fois à un M. Guyau qui la bat[3] et dont elle a un fils, elle entretient une liaison avec le philosophe Alfred Fouillée qu'elle épouse, une fois votée la loi sur le divorce. Ce secret a été gardé pendant vingt-huit ans dans les villes universitaires et auprès des relations diverses[réf. nécessaire]. Elle est la mère du philosophe Jean-Marie Guyau.

Son nom de plume était inspiré du nom du philosophe et écrivain italien Giordano Bruno.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Francinet. Principes généraux de la morale, de l’industrie, du commerce et de l’agriculture. Paris, Belin, 1869. Devient plus tard: Francinet. Livre de lecture courante. Principes élémentaires de morale et d’instruction civique, d’économie politique, de droit usuel, d’agriculture, d’hygiène et de sciences usuelles. Paris, Belin, 1877. Non illustré au départ, l'ouvrage acquiert lors de sa refonte « 135 gravures instructives ».

Le tour de la France par deux enfants. Devoir et patrie. Livre de lecture courante avec 200 gravures instructives pour leçons de choses. Paris, Belin, 1877. Après certaines corrections introduites dès la deuxième édition, l'ouvrage subira deux refontes: en 1882 et en 1912 (362e édition), où il sera « augmenté d'un épilogue »[4].. Les enfants de Marcel. Instruction morale et civique en action. Livre de lecture courante. Paris, Belin, 1887. La 396ème édition de1930 à la fin du chapitre CXXVII mentionne l'armistice du 11 novembre 1918

  • Le tour de l’Europe pendant la guerre. Livre de lecture courante illustré de nombreuses gravures et cartes géographiques. Paris, Belin, 1916, réédité après la guerre « augmenté d’un épilogue ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. La notice de la BNF indique comme lieu de naissance : Sérigny (Orne). L'acte de naissance d'Augustine Tuillerie, no 945 du registre des naissances de Laval année 1833 consultable sur le site des Archives départementales de la Mayenne, indique en revanche qu'elle est née à Laval, rue du Val de Mayenne. Le père est Auguste André Tuillerie, fabricant, né le 10 prairial an VI à Sérigny (Orne), en réalité Sévigny(Orne), la mère est Adèle Leroy, née à Avénières le 29 janvier 1807. Ils se sont mariés à Laval en 1830.
  2. Notice d'autorité de la BNF.
  3. Paul Claval, Histoire de la géographie française de 1870 à nos jours, Paris, Nathan, collection Réf., 1998, p. 53. Cf. également Jean-Pierre Rioux, « Le Tour de la France par deux enfants », émission La Marche de l'Histoire sur France inter, 26 juin 2012.
  4. D'après François Caradec, « en 1976, il s’était vendu 8 400 000 exemplaires [de l'ouvrage dont] 7 000 000 exemplaires avant 1914 » (Histoire de la littérature enfantine, Paris, Albin Michel, 1977, p. 187).