Franklinite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franklinite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
Franklinite

Franklinite
Général
Classe de Strunz 4.BB.05
Formule brute (Zn,Mn+2,Fe+2) (Fe+3,Mn+3)2 O4
Identification
Masse formulaire 236,54 uma
Couleur noir de fer, rouge foncé
Classe cristalline et groupe d'espace Isométrique - Hexoctaédrique ; F d3m
Système cristallin cubique
Réseau de Bravais faces centrées F
Macle celles des spinelles, selon {111}
Clivage peu net à {111}
Cassure irrégulière, conchoïdale
Habitus granulaire, massive.
Faciès octaédrique, plus rarement dodécaédrique
Échelle de Mohs 5,5 - 6
Trait brun-rouge
Éclat submétallique
Propriétés optiques
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 5,1 - 5,2
Solubilité soluble dans HCl
Propriétés physiques
Magnétisme faible peut être paramagnétique
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La franklinite est une espèce minérale composée d'oxyde de fer et de zinc de formule (Zn,Mn+2,Fe+2) (Fe+3,Mn+3)2 O4 avec des traces de (composition : Mn 18,58 %, Zn 16,59 %, Fe 37,78 %, O 27,06 %). Les cristaux peuvent atteindre 22 cm [2].

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite par Pierre Berthier en 1819, le minéral tient son nom de la localité de Franklin dans le New Jersey aux États-Unis, elle-même baptisée en honneur de Benjamin Franklin. Berthier l'avait initialement orthographié "francklinite" [3].

Topotype[modifier | modifier le code]

Mines Franklin & Sterling Hill, Ogdenburg, Comté de Sussex, New Jersey, États-Unis

Cristallographie[modifier | modifier le code]

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • ferrite de zinc (m.)[4]
  • francklinite (Berthier 1819) : orthographe initiale de l'espèce.
  • Isophane (Breithaupt) [5]
  • magnofranklinite (Canfield (1892) [6].
  • zinkoferrite

Gîtologie[modifier | modifier le code]

  • Le minéral et formé en conditions métasomatiques en calcaire, dans les lits ou les veines produits par le métamorphisme de fer, le zinc le manganèse.

Minéraux associés[modifier | modifier le code]

Zincite, willemite, calcite, andradite, manganosite, rhodochrosite, gahnite, berzeliite, braunite, hausmannite, hématite, hetaerolite, jacobsite, magnétite, rhodonite, sarkinite.

Le groupe du spinelle[modifier | modifier le code]

Rassemble des espèces de structure similaire. Il existe plus de 20 espèces. La formule générique est XY2O4 où X représente un métal divalent (Magnésium, fer, nickel, manganèse et/ou le zinc) et Y un métal trivalent (Aluminium, fer, chrome et / ou manganèse, le Titane).

Gisements remarquables[modifier | modifier le code]

  • États-Unis
Mines Franklin & Sterling Hill, Ogdenburg, Comté de Sussex, New Jersey
  • Mexique
Mine de San Antonio Mun. de Aquiles Serdán, État de Chihuahua[7]
  • Russie
Carrière de marbre Pereval, Région du lac Baïkal, Sibérie[8]

Critères de détermination[modifier | modifier le code]

La franklinite est identifiable par sa couleur noire (les minces fragments translucides sont rouge foncé), sa faible attraction aux champs magnétiques, de plus elle est moins magnétique que la magnétite, son absence de fluorescence ; elle est en outre soluble dans l'acide chlorhydrique.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Minerai important de zinc et de manganèse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. (en) John W. Anthony, Richard A. Bideaux, Kenneth W. Bladh et Monte C. Nichols, The Handbook of Mineralogy : Halides, Hydroxides, Oxides, vol. III, Mineral Data Publishing,‎ 1997.
  3. Berthier (1819), Ann. mines: 4: 489.
  4. Bulletin de la Société chimique de Paris, Volume 1 1887 p.374
  5. Par A. Dufrénoy - Traité de minéralogie: Texte -T. 5, Atlas 1856 p.566
  6. Canfield (1892) Geological Survey of New Jersey, Final Report: 2(1): 14.
  7. Panczner (1987): 77-395.
  8. Pekov, I. (1998) Minerals First discovered on the territory of the former Soviet Union 369p. Ocean Pictures, Moscow